Comment Bien Réseauter


Tout d’abord, réseauter c’est quoi ? Lorsque j’étais directrice commerciale, on ne parlait pas de « réseauter » mais plutôt de « se faire des relations ». Puis, en tant que psycho-thérapeute, j’ai remarqué que mes collègues répugnaient à utiliser ses termes… le reliant plutôt aux professions non libérales. Pourtant, il fallait bien, là aussi, « se faire connaitre ». En fait, tout cela parle de la même chose.

Je pense que « réseauter » s’utilise surtout depuis Internet.

En effet, il est facile aujourd’hui de se créer des relations et d’entrer dans des « groupes professionnels » par le biais des réseaux sociaux comme Viadéo, Linkedin, Facebookpro, Tweeter etc., et le chef d’entreprise d’aujourd’hui ne doit surtout pas négliger ces pistes tout comme il doit avoir son site ou son blog, quelque soit la dimension de son entreprise et son produit.

Preuve à l’appui, cette vidéo sur l’histoire incroyable de Gaëlle :

Réseauter ne se fait pas « au petit bonheur la chance », réseauter demande de l’investissement : son temps et QUI l’on est !

Attendre le prospect ou le client n’amènera rien de bon et prendra beaucoup, beaucoup de temps… le bouche à oreilles n’a pas toujours la force de l’éclair ! 

Acquérir un réseau de connaissances et de personnes partageant les mêmes valeurs demande donc de la disponibilité et la bonne attitude. Bien réseauter sur les réseaux sociaux prend du temps et demande de se discipliner pour y passer un temps « raisonnable ». Mon expérience prouve qu’il est plus efficace d’y aller régulièrement mais de se donner une limite de temps à ne pas dépasser.

Par exemple : une heure tous les jours. Si vous êtes « déconnecté », comme cela m’est arrivé la semaine passée, n’essayez pas de rattraper votre retard. Les infos circulent beaucoup trop vite ! Balayez rapidement mais reprenez à l’instant où vous êtes.

Acceptez d’avoir « loupé » une info. D’ailleurs, l’avez-vous réellement loupée ? Si cette info est importante pour vous, elle vous reviendra d’une façon ou d’une autre. Soyez confiant(e). Travaillez avec votre « ressenti » car il sait vous guider. Votre tête ne doit servir qu’à mettre en œuvre.

Nous sommes dans une ère nouvelle sur la façon d’échanger et de mener nos business : le chef d’entreprise qui saura être à l’écoute des besoins de l’autre, qui saura donner pour recevoir sans attendre forcément un retour aura toutes les chances de recevoir à son tour au centuple.

J’ai vécu, comme certainement beaucoup d’entre vous, le fait de me retrouver au sein d’un groupe avec l’envie de « faire des affaires » et d’échanger mes cartes de visite, en cinq/dix minutes chrono… Il n’y a pas si longtemps, j’ai observé (j’adore çà ) les gens dans une séance de « networking », abrégeant une conversation de peur de « louper » la bonne affaire, le bon contact.

Qu’en résulte-t-il ? Un bon paquet de cartes échangées et lorsqu’il s’agit d’en faire le tri, quelques difficultés à se rappeler qui est qui… combien de contacts réels obtenus par ce moyen ? Peu, très peu quand ce n’est pas zéro ! Pourquoi ? Pas de « vrais » échanges et si vous contactez ces gens, ils ne se rappellent pas trop de vous. Le résultat est frustrant.

Mais alors, comment bien réseauter ?

En fait, si vous réseautez sans la volonté de faire du business, vous serez plus détendu(e), sans attente particulière et plus à l’écoute de découvrir les passions de l’autre, ce qui l’anime et d’échanger ainsi sur des valeurs où vous vous reconnaitrez. C’est là que vous ferez du business !

Cela peut paraitre paradoxal et pourtant c’est comme ça que l’entreprise nouvelle va prospérer.

Le chef d’entreprise se doit d’être un visionnaire pour apporter le meilleur à son entreprise et pour être un bon visionnaire, il doit travailler sur lui, en tant qu’Être Humain, avec un cœur sincère et « répandre » cette essence sur l’ensemble que constitue sa vie personnelle et sa vie professionnelle. Il doit être cohérent entre son ressenti, sa pensée, sa parole et son action… et j’insiste sur le ressenti qui est la voie du cœur.

Réseauter se fait, depuis plus longtemps encore que sur le net, dans tous les évènements « en présentiel » pouvant intéresser le chef d’entreprise.

Dans la bonne attitude, il y fera de belles rencontres, parfois plus intéressantes pour lui sur le plan personnel que pour sa vie professionnelle et d’autres fois, complémentaires à ce qu’il fait.

Découvrir une personne avant de juger ses compétences et se découvrir à une personne sans rien attendre en retour est certainement une clé importante pour l’avenir professionnel et le « plus » de votre entreprise.

C’est clair, que ce soit pour débuter ou prospérer, se construire un réseau social au but de soutenir vos visées professionnelles est indispensable. L’expertise des personnes que vous rencontrerez apportera un plus à votre savoir-faire et savoir-être. Là aussi, j’insiste sur le savoir-être : vous devez construire des relations authentiques, basées sur la confiance.

Si vous dites à quelqu’un que vous allez faire ceci ou cela, faites-le ! Ne soyez pas la personne qui dit, promet et ne fait pas. Vous n’êtes pas sûr(e) de faire ? Alors, ne promettez rien. Écoutez, cette personne est peut être sur votre chemin pour vous donner un message…

Ne demandez pas à l’autre de rester en contact avec vous : si vous avez envie de le (la) revoir pour continuer à partager, demandez-lui comment VOUS pouvez la contacter ET faites-le !

La semaine dernière, une personne m’a abordée et après un « qui êtes-vous » s’est lancée dans l’explication de son business et je m’y suis sincèrement intéressée puisqu’il parlait d’un sujet pour lequel je travaille aussi. Je me sentais donc en harmonie avec ce qu’elle faisait au moins sur… le début de la conversation puis un ami l’a interpellée et elle m’a vite « refilée » sa carte en me disant « contactez-moi » puis est partie. Comment croyez-vous que j’ai réagi ? Mais peut être que je n’étais pas assez « bien » pour elle ha ha ha ha…

Une autre, qui trouve mon parcours intéressant, m’a demandé : – Comment peut-on t’apporter nos connaissances pour t’aider à développer ton business ? Qui croyez-vous que je vais rappeler ?

Arrêtez de papillonner pendant les évènements ou sur les réseaux ! Si vous entamez une conversation, allez au bout de celle-ci. Construisez ! Si un ami vous interrompt, demandez-lui d’attendre. Vous serez bien plus gagnant en prenant le temps d’établir une vraie relation avec 2/3 personnes plutôt que d’en voir 10/20 avec qui vous n’aurez fait que « survoler » un semblant d’échanges mais… vous serez content, vous n’aurez plus de cartes de visite à la fin de l’évènement. Combien de personnes vous rappelleront ?

Si vous êtes dans un réseau ou faites partie d’un groupe, il y a de fortes chances qu’à une autre occasion, vous rencontriez les plus assidus… il sera toujours temps de faire leur connaissance. La vie est très bien orchestrée et chaque chose se présente au moment où c’est le mieux pour vous.

Ah oui, il faut y croire ! Croire que vous n’êtes pas seul(e) à gouverner votre entreprise mais que vous êtes au service d’une énergie bien plus grande (nommez-la comme vous le sentez) qui rayonne à travers vous. Pour les mentalistes, c’est un petit peu difficile à sentir… ha ha ha mais… tout à fait possible car nous sommes dans l’ère nouvelle, l’ère quantique. Il est facile de constater que tout s’écroule et nous nous accordons tous pour dire qu’il faut que cela change et bien, c’est en train de changer. Nous sommes dedans et il est temps de se réveiller pour changer le monde. N’attendez rien, créez tout ! Vous en avez le pouvoir.

L’ère quantique apporte une vision holistique sur des rapports gagnant/gagnant entre l’organisation et l’individu, pour la co-création consciente d’une réalité commune ou chacun trouve son épanouissement. Le champ des possibles s’ouvre bien au-delà de nos frontières et de beaux projets émergent comme celui auquel je participe et suis fière d’apporter ma contribution par la création de son site : Bordeaux-Place-Publique

Ce que j’aime, en dehors du fait d’y retrouver des amis avec qui je partage depuis déjà quelques années cette vision globale de la nouvelle entreprise…, sont les valeurs que cette association contribue à élargir dans les domaines de l’actualité citoyenne, de l’économie, de l’environnement, de la culture ET de la qualité de vie.

Un beau projet pour 2017 sur un partenariat Québec-Bordeaux où tout chef d’entreprise à sa place de n’importe quel horizon et de n’importe quel lieu en France ou à l’international.

Voilà de belles façons de réseauter et je suis certaine que vous en connaissez bien d’autres car le monde bouge et contrairement à ce qu’on veut encore nous faire croire (je parle des médias), il bouge bien. Moi j’ai confiance.

Dans votre région, il y a forcément des organismes d’aide aux entreprises et des opportunités de rencontre à travers des « AfterWorks ». Allez-y, ne soyez pas timide ! Un chef d’entreprise doit tenir les rênes de son entreprise mais ne pas être toujours la tête dans le guidon ! Voyez ce qui se passe dans le monde des affaires autour de chez vous, à l’extérieur de votre département et en dehors de la France ! Élargissez votre vision et votre compréhension du monde qui bouge. Réseautez, en virtuel et en présentiel, donnez, échangez et recevez… Bien sûr, ne soyez pas la personne qui « profite » du réseau pour ne l’appeler qu’en cas de problème !

Le réseau est un lieu de partage, d’échanges de savoir, d’entraide et de plaisir à évoluer ensemble.

Dans mon partage de la semaine passée, je ne sais pas du tout, à l’heure où je vous écris, si j’aurai des retombées intéressantes pour moi, mon blog et mes services mais j’ai rencontré de « belles âmes » avec qui j’ai eu plaisir à écouter et partager. Je me suis nourrie. Je suis au service de… pour la suite des évènements en confiance.

Ma définition de « Comment bien réseauter » :

Réseauter, hier c’était faire du business. Réseauter, aujourd’hui, c’est le partage des passions.

Et vous ? Comment voyez-vous votre avenir de chef d’entreprise ? Partagez dans les commentaires ci-dessous, je vous répondrai comme toujours avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *