Comment Changer de Thème et Planter son Blog


A l’aube du troisième jour, me voilà de nouveau devant mon cher ordi, compagnon indispensable pour la vie de mon blog.

Bon, allez, aujourd’hui, je me sens plus aguerrie. Le fait d’avoir mieux dormi cette nuit m’a requinqué tant moralement que sur mon efficacité opérationnelle.

Mais.. que s’est-il passé ?

Revenons quelques semaines plus tôt.

L’HISTOIRE

 Je suis contente. Mon blog va fêter sa première année d’existence. Je suis de mieux en mieux référencée. J’ai de bons retours et commentaires et surtout, je suis épanouie lorsque j’écris mes articles puisque mon projet avance avec mes trois passions réunies : l’enseignement, l’informatique et l’écriture !

Cela me trotte dans la tête depuis quelques temps et je veux profiter de “cet anniversaire” pour offrir un relookage à mon blog.

Sur les conseils d’Olivier Roland dont j’ai suivi la formation BlogueurPro, j’ai démarré avec un des thèmes que propose WordPress, simple, pas forcément dans ce que j’aimais le plus mais bon, j’en étais contente et j’ai bien compris que ce qui compte le plus c’est le contenu que je donne.

Pourtant, j’aime aussi le design et les belles choses alors ça me plaisait bien de donner à mon blog la modernité qu’il n’avait pas et tant qu’à faire, autant que j’ai le coup de cœur en choisissant mon nouveau thème.

 LA PROSPECTION

 Le plus chiant sur la toile, il faut bien le dire pour ceux qui ne maitrisent pas bien la langue comme moi : c’est l’Anglais !

En effet, la presque totalité des outils avec lesquels j’apprends à travailler sont écrits en Anglais. Moi qui ne suis ni une fan, ni une virtuose de la langue Shakespearienne, me voilà devenue pro de l’outil traducteur Google.

Rien de plus simple, vous tapez “traduction suivi du mot en anglais ou de la phrase” et Google vous donne la réponse. C’est pareil si vous avez besoin de communiquer, vous tapez votre texte et vous n’avez plus qu’à coller la version anglaise en précisant toutefois qu’il s’agit d’un traducteur et que vous êtes nulle… pour que votre interlocuteur en tienne compte dans sa réponse et surtout il peut y avoir quelques surprises dans la traduction comme :

SUCK = SUCER !!   (au secours…)

Il y a aussi le “Translator” des modules complémentaires de Mozilla Firefox que vous retrouvez automatiquement sur votre barre de tâches et qui vous traduit tout ou partie de ce que vous surlignerez…

C’est long, fastidieux mais si vous vous retrouvez dans cette limite, c’est quand même bien efficace pour se débrouiller.

Je me suis donc mise en tête de trouver un thème entièrement en français pour me faciliter la tâche. Et puis, flute, sans faire de “cocorico”, je suis en France !

J’étais super contente. J’avais trouvé un site qui me correspond bien avec le design que je voulais et tout en français. J’ai pris contact avec Alex de Thèmes de France (je ne vous mets pas le lien, vous comprendrez pourquoi) qui est aussi le marmiton de WP Marmite que je vous recommande pour tous les excellents conseils qu’il dispense !

Très sympa, il a répondu à toutes mes questions mais, au moment où j’allais acheter le thème, il a eu l’honnêteté de me dire qu’il allait fermer cette partie de son travail et m’a donné une nouvelle piste pour des thèmes français ne correspondant pas à ma demande. Quelle déception !

Du coup, je n’avais plus qu’à me retourner vers notre bon vieux WordPress et ses thèmes mi-anglais, mi-traduis en français… Je pense que ce manitou des plates-forme en gestion de contenu a suffisamment de clients dans la francophonie pour nous proposer quelque chose… entièrement en français. Faut croire que non.

Bref, dans mes recherches et allant de site en site… me voilà atterrie chez ThèmeForest où je trouve “Zéphyr”. Payant d’accord, cela ne m’arrange pas vraiment mais avec des possibilités très alléchantes aussi je me décide à faire cet effort financier car si je change le look de mon blog, c’est pour les années à venir et… il le vaut bien. Bon, je suis repartie à m’enquiquiner la vie avec l’anglais. Re vive “Translator” et il est vrai que si ce n’est pas trop compliqué, je me débrouille quand même.

Je reçois mon thème.

 PARCOURS DU COMBATTANT

 J’utilise “Thème Test Drive” pour travailler dessus sans pour autant gêner mes lecteurs qui, eux, visualisent toujours la version “WarmWinter”

J’installe tout bien. Je crée mon slider grâce à “Slide Revolution” découvert sur le blog WPScouts. Blog créé par Anouar que je trouve très bien expliqué, d’ailleurs c’est à partir de son article sur les thèmes WordPress que je suis atterrie chez ThèmeForest.

Entre-deux, et pour être certaine d’acheter ce qui me convenait le mieux, j’ai eu quelques échanges par mail avec Anouar que j’ai trouvé très disponible et de bons conseils. Il pouvait même m’installer mon thème mais because “restriction budgétaire”, je pouvais quand même prendre le temps de l’installer moi-même. Ce n’était pas la première fois que je faisais cela. J’étais confiante.

“Slide Revolution” est payant (environ 19$) mais il est incorporé gratuitement dans mon thème. Vraiment facile à utiliser et plein de possibilités.

Je travaille donc sur mon design, mets en place mon slidder, mes options… bref, tout se déroule bien. Le visuel à l’écran me donne satisfaction.

Quelques heures plus tard, tout est en place. Je n’ai plus qu’à quitter Thème Test Drive et passer mon blog relooké en ligne.

Je clique donc sur “disable” et… j’ai une page du thème qui me dit de cliquer sur “Demo Import”, aucun autre moyen d’y échapper. C’est le seul bouton visible sur la page. Je m’exécute et je me retrouve avec toutes les pages “stéréotypées” de mélangées avec mes pages du blog et… VISIBLES en ligne !!!

Plus de Slidder ! et le bordel dans mes widgets !

J’ai quand même roulé ma bosse en informatique, me formant sur le tas donc je ne panique pas. Je remets tout d’aplomb, supprime du visuel les pages modèles, remet mes widgets comme je veux.

Tout cela va bien sauf… que je n’ai toujours pas mon slidder !

Et là, commence la descente aux enfers de l’informatique.

Je décide de repartir de zéro après plusieurs essais pour tenter de trouver la solution. Je repars à la chasse aux sorcières de l’information sur le net pour trouver l’explication… rien n’y fait.

Je vais donc dans Filezilla pour carrément supprimer mon thème en me disant que j’allais tout réinstaller en faisant bien attention à ne surtout pas cliquer sur “Demo Import” même si, de fait, je ne sais pas si c’est cela qui m’a planté.

Bref. Tout se passe bien. Je me retrouve avec “WarmWinter” mais le but était quand même que j’arrive à installer le nouveau thème.

Je suis coriace. Je ne panique toujours pas, à part que je commence à manquer très sérieusement de sommeil et les heures passent…

Je décide à nouveau de tout supprimer surtout que j’avais des erreurs même sur le thème en cours avec toujours un visuel non conforme pour le futur. Sur ce dernier, je n’avais même plus mes articles !

Cette fois, je supprime vraiment mes deux thèmes car avec toutes les manipulations que j’avais faites, je commençais à ne plus savoir ce que mes visiteurs allaient vraiment voir même si, par habitude, je note absolument tout ce que je fais étape par étape lorsque je pars dans de grandes transformations. Ce qui, croyez-moi, est un conseil très utile.

 

 Mon intention alors est de restaurer une sauvegarde d’avant mon achat pour repartir “propre” avec mon ancien thème.

La restauration par Filezilla se fait correctement. Je retrouve mes articles, mes commentaires, mes pages, mes widgets. Jusque là, tout va bien.

Sauf que, lorsque je veux réinstaurer mon thème… WordPress ne le trouve pas ?! Il me faudra du temps pour comprendre la “cerise empoisonnée sur le gâteau” .

Vous avez peut être remarqué sur l’image de mon thème un peu plus haut, les deux lignes surlignées en bleu. Je vous les mets ci-dessous avec la traduction, histoire de voir quelle aurait pu être votre tête en décryptant ce message…

WordPress ne donnait plus accès à ce thème ! Génial, il ne manquait plus que ça. Je n’avais plus d’autre choix que de ré installer Zéphyr en live, puisque de toutes façons, je n’avais plus rien en ligne !

La nuit allait être longue et j’étais debout depuis 3h du matin.

Quitte à laisser, le temps de contacter ThèmeForest, le site sans bandeau car même une simple image, ça ne marchait pas.

Quelques heures et beaucoup de thé chaud plus tard, j’avais toujours à l’écran “ERREUR 404 NOT FOUND” et plus mes articles, que les pages mais pas les miennes… celles de la démo… ah tiens, il me restait mes widgets. Allez y comprendre quelque chose – le bide total !

Il fallait que j’aille dormir. Je n’en pouvais plus et mon cerveau était brouillé… je n’arrivais plus à aligner deux pensées si ce n’est celle que j’étais dans une “merde noire”.

C’est donc en catastrophe que j’ai découvert le plugin “WP maintenance” et mis une bête page de maintenance pour que les visiteurs atterrissent au moins sur un visuel !

Epuisée, dépitée, j’ai réussi à dormir trois heures avec un cerveau en ébullition.

Aussitôt levée et je vous l’avoue, sans même me laver… me voilà revenue devant mon écran pour fouiner sur le net, à la recherche de tout ce que je pouvais trouver sur cette fameuse “ERREUR 404 NOT FOUND”.

J’ai trouvé beaucoup de choses plus ou moins satisfaisantes, j’ai retenu sur un site les conseils concernant le plugin “Broken Link Checker” qui permet de détecter les anomalies du blog.

J’avais 11 liens cassés mais j’étais dans un tel état de fatigue que je n’osais même plus toucher à quoi que ce soit !

Alors, j’ai jeté mes bouteilles à la mer

Des appels au secours pour trouver un webmaster… gratuit.

Et c’est mon homme de cœur qui m’a envoyé les services du webmaster de son usine.  

Je dois ici remercier tous ceux qui ont répondu à mes appels au secours avec d’autres solutions possibles. Qu’est-ce-que ça fait du bien lorsque les réseaux amicaux et professionnels fonctionnent. Un immense merci à tous car je peux dire que… quatre heures plus tard, lorsque j’ai pu ENFIN tout récupérer en l’état avant mon achat, Patrice (qui m’a sauvé la mise) aurait été devant moi, je lui aurais sauté au cou et je l’aurai embrassé tellement j’étais soulagée, crevée et heureuse !!

En fait, si cela peut vous aider et dans ce que j’ai pu comprendre, j’avais bien restaurer tous mes fichiers encore que Patrice m’a conseillé de le faire directement depuis WordPress plutôt que par Filezilla pour éviter trop d’intermédiaires et de connexions interrompues (un peu le problème de Fillezilla, vous avez remarqué ?) mais l’ERREUR 404 venait que je n’avais plus ma base de données qu’il a récupéré par le biais de mon hébergeur, en l’occurrence OVH.

Je ne savais même pas que j’avais une sauvegarde chez l’hébergeur !

Je pensais vraiment que tout était dans ma sauvegarde par BackUpWP. En fait, Patrice m’a dit que oui mais, lors de mes différentes restaurations, les “dossiers s’étaient écrasés” les uns sur les autres et pour faire simple, les deux thèmes étaient mélangé : les données du dernier en date avec les fichiers de l’ancien… le bordel, quoi.

 CE QUI M’A PERMIS DE TENIR LE COUP

  • J’ai toujours eu confiance dans le fait qu’il y avait “FORCEMENT” une solution
  • Je suis rester calme. Je veux dire par là que je n’ai pas paniqué, ne suis pas partie en live même si par moments je me serais bien arraché les cheveux de la tête ! Dans ces moments-là, je quitte l’écran, je vais dehors et je R E S P I R E à fond le temps qu’il faut.
  • Pendant ma dernière tentative de restauration où mon état de fatigue était quand même bien avancé, je profitais des longs moments de transferts pour me connecter à ma créativité : C’est ainsi que j’ai commencé à écrire cet article.

Un bon moyen d’évacuer le stress vécu. Ecrire est une bonne thérapie. Le fait de vous conter ma mésaventure m’a redonné le moral. Le temps n’était plus aussi pesant et cela m’a amené à lâcher prise. J’avais juste à surveiller les déconnections de Filezilla et relancer mon mot de passe.

Une bonne façon de sortir quelque chose de POSITIF qui, je le souhaite, profitera à tous.

Un autre aspect positif est que, de toutes façons, je vais devoir abandonner WarmWinter puisque tôt ou tard, je serais confrontée à une incompatibilité quelconque puisqu’il n’y a plus de mise à jour ce qui me fait dire : Surveillez si vos thèmes (surtout les gratuits) reçoivent bien des mises à jour de temps en temps pour être surs qu’ils sont toujours dans le circuit !

Enfin, le MUST POSITIF sont les personnes rencontrées physiquement ou virtuellement pour m’assister dans ce parcours du combattant !

 FIN DE L’HISTOIRE

Si vous lisez ceci, vous avez du remarquer (enfin, j’espère !) le nouveau look de mon blog. Je suis arrivée à ce je voulais. Oh, il y a encore des choses à améliorer mais globalement, je suis satisfaite… et puis, rappelez-vous que reconnaitre ses faiblesses (ou ses limites) rend plus fort.

Pendant que Patrice réparait les dégâts, j’ai continué à chercher si je pouvais trouver un thème qui me convienne et toujours avec cette optique qu’il soit en français et voilà que je découvre “PlateformeDigitalWP” avec un thème qui me correspond “Concept” – c’est celui que vous voyez personnalisé à ma sauce. Waouh, merci la Vie et mon entêtement à chercher ma solution !

Bon, j’avais investi dans ThèmeForest (heureusement, j’ai pu me faire rembourser depuis – merci à Paypal) et il me fallait investir 55€ pour celui-ci. Inutile de vous dire que j’ai contacté les auteurs du site pour savoir où je mettais les pieds avant de m’engager ! “Chat échaudé craint l’eau froide”.

J’ai eu un très bon contact, des réponses rapides et des conseils avant même que je fasse mon achat. Ils ont su prendre en compte mes déboires et bien compris que j’avais besoin d’être rassurée.

Je me suis lancée et voilà le résultat ! Pendant ma mise en place, j’ai eu tous les conseils souhaités avec clarté et rapidité. Croyez-moi, sentir qu’il y a “quelqu’un” derrière pour vous épauler en cas de problème ou de simple questionnement, ça n’a pas de prix !

Je ne peux que vous recommander ce site. J’ai même loisir à leur demander un programme spécifique si besoin était à des prix vraiment très abordables. Et pour les plus timorés, ils installent le thème eux-mêmes.

Et EN FRANCAIS ! Qu’est-ce que c’est reposant de ne pas avoir à traduire la moindre ligne ou page !! Waouh que du bonheur !

Mes chers lecteurs, je suis ravie de toute cette aventure où j’ai appris encore plein de choses et cela me rend plus forte dans ma connaissance informatique. Vive l’expérience !

Du coup, j’ai créé une nouvelle page “Mon Aventure Blogging”, vous voulez bien y faire un tour et cliquez sur les réseaux sociaux ? Et et et…ce serait sympa de partager ci-dessous vos “déboires transformées en victoires” et votre expérience de blogueur – A très vite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *