Comment Devenir ou Rester Plus Optimiste


Les amis, je suis enthousiasmée par une formation qui vient « à pic » pour tous les pessimistes qui ne savent pas comment inverser la tendance et rêvent d’être plus optimistes !

Une formation complète avec des exercices à faire et des Quizz pour vérifier immédiatement d’où vous en êtes, vous qui traversez une période de crise…

Parce qu’il faut bien le dire : que l’on soit pessimiste ou optimiste, nous vivons tous des « traversées du désert », assoiffés de mieux être mais ne sachant plus à quel saint se vouer lorsque nous avons l’impression de revivre encore et toujours les mêmes difficultés !

Est-ce à dire que, malgré tout le travail de compréhension et la mise en action de méthodes visant à régler nos problèmes, nous n’avons pas évolué ?

Heureusement NON ! Nous avons bel et bien évolué mais il faut bien se rendre à l’évidence : la Vie nous « ressert toujours le couvert » comme un bon prof’ qui vérifierait d’où nous en sommes !

Il faut bien le dire : parfois, c’est agaçant.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais dans ces moments-là, j’ai toujours une phase de rébellion. Je pars en guerre contre moi-même, me traitant de « doux noms d’oiseaux » et mettant même en doute mon expertise !

Ben oui, quoi ! Si j’ai la mission d’aider les gens à aller mieux, je ne devrais plus tomber dans ce genre de piège !

Mais je sais AUSSI que ce n’est pas parce que je suis coach psycho-thérapeute et d’un naturel optimiste que je ne vis pas , comme tout être humain, emmerdes et contrariétés ! Ha ha, ce serait trop beau ! Il m’arrive même de penser que c’est le contraire : je suis encore plus testée pour être performante dans ma relation d’aide…

ALERTE ! J’annule cette croyance ! (rire)

Suivant l’importance de la « traversée du désert », nous avons besoin d’aide ou simplement de ré entendre certaines vérités sur la meilleure attitude à adopter pour continuer d’évoluer et sortir au plus vite de ce qui peut paraitre une impasse et n’est, en réalité, qu’une autre opportunité à saisir.

Est-ce que tout cela vous parle ?

A quand remonte votre dernière traversée dans le désert ? Êtes-vous en plein dedans ?

Si, en plus, vous êtes sensible aux saisons, l’approche de l’automne et de l’hiver favorisent un état mélancolique qui, rajouté au stress d’un coup dur, peut devenir rapidement un état dépressif.

En parlant de « coup dur », je vous invite à faire un tour sur

Au-delà de ces traversées du désert, l’optimiste parait toujours être celui ou celle qui sait tout régler, que rien ne peut arrêter, toujours en pleine forme, joyeux(se), sociable etc. Bref, tout va bien pour cette personne et elle est souvent enviée du pessimiste.

A l’inverse, elle peut être traitée comme quelqu’un qui, sous prétexte de toujours regarder le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide, se crée son petit monde et n’est plus du tout dans la réalité de toutes les catastrophes dont les médias nous abreuvent (Plus rentable que les belles choses de la vie… ça fait marcher l’audimat !).

ERREUR car l’optimiste, en tous cas, le vrai optimiste regarde la réalité bien en face et se tient au courant de tout ce qui se passe dans le monde MAIS avec l’attitude d’aller toujours chercher la solution CAR IL Y A FORCEMENT UNE SOLUTION A TOUT ! Il suffit de vous rappeler certaines épreuves difficiles que vous avez vécu et de voir que vous êtes là, en train de lire cet article donc vous avez dû poser des actes qui vous ont permis d’en sortir.

OUI, l’optimiste va vivre des choses difficiles comme le pessimiste.

OUI, il aura un moment plus ou moins long où, comme le pessimiste, la sensation de perdre pied, de couler ou de ne plus croire l’envahira.

MAIS…

OUI, il cessera rapidement d’en vouloir à la terre entière à l’inverse du pessimiste.

OUI, à l’inverse du pessimiste, il retroussera ses manches, frappera du poing sur la table et étudiera les différentes options pour se tirer de là.

OUI, il posera les actes pour dépasser ces épreuves, quitte à changer complètement sa vision des choses…

Ce que le pessimiste ne pourra faire puisqu’il se pose en victime et devient donc dépendant des autres… CE QUI NE VEUT PAS DIRE qu’il n’a pas la capacité à réveiller son optimiste !

Le pessimiste a, EN LUI, tout ce qu’il faut pour inverser sa tendance à voir le verre à moitié vide.

Que lui faut-t-il pour modifier son attitude ?

  • la prise de décision
  • l’action

Il aura certainement besoin d’être accompagné pour :

  • apprendre ou ré apprendre l’importance des mots
  • comprendre le fonctionnement de notre cerveau
  • enclencher le mécanisme d’une vision différente
  • faire différemment de ses habitudes ! (à mon avis, le plus difficile à mettre en place)

Tout cela est très bien expliqué par Michel Poulaert dans sa formation « Réveillez l’Optimisme en Vous ! »

Je dois vous dire qu’en général, je promotionne des auteurs amis ou avec qui j’ai eu l’occasion de travailler… et Michel, je l’ai seulement découvert au travers de ce coffret-formation mais j’ai vraiment eu envie de vous en parler et d’y consacrer un article.

Les plus :

  • clarté de l’enseignement
  • petits modules de quelques minutes
  • exercices à faire

Tiens, je vous mets au DEFI de réaliser le premier exercice ! Rien qu’à lui seul, il vaut son pesant d’ »OR-optimiste »…

  • QUIZZ pour vérifier notre savoir
  • vidéo agréable et téléchargeable sur son PC
  • prix de la formation très accessible ! (19.99€ en 2015)

Honnêtement, je ne vois pas de points négatifs. J’ai beaucoup apprécié l’ensemble de la formation. A s’offrir et à offrir !

Dites-moi, avez-vous rencontré Michel Poulaert ? Sa simplicité m’a séduite et Vous ?

Merci de partager aussi ce que vous pensez de cette formation – Êtes-vous un vrai optimiste ou plutôt pessimiste ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *