De quelle race êtes-vous ?


Hahaha ! Voilà une drôle de question n’est-ce-pas ? Voyons, êtes-vous blanc, noir, rouge, jaune ? Et bien figurez-vous que je m’en moque complètement !

 

Suis-je tombée sur la tête ? Que nenni, que nenni…

 

Mais le sujet de cet article va bien parler de votre tête.

Allez, je vous donne un indice

Oui, c’est une vache… donc un mammifère de la famille des… ?

vache + tête… ? Non, vous ne voyez toujours pas ?

Bon, allons voir une certaine définition de Wikipédia :

“Un ruminant est un mammifère herbivore poly gastrique dont la digestion a totalement ou partiellement lieu au travers d’un processus de remastication de l’alimentation après son ingestion”

Reprenons, vache + tête… ?

“Un ruminant est un homme ou une femme qui mâche, digère, mastique, régurgite etc. de multiples façons puisqu’avec sa tête, ce ruminant humain ressasse, réfléchit, juge, rêve, pense, conjecture etc. au point, parfois, d’en faire une indigestion” (çà, c’est ma définition)

 

Alors, je repose ma question :

                       De quelle race êtes-vous ?

 

Et si, comme bon nombre de personnes mal dans leur peau, vous êtes ce ruminant qui ressasse sans arrêt les mêmes questions jusqu’à en avoir la nausée, la panique ou la désolation…

STOP ! Je vous donne la solution

 

Vous avez certainement remarqué que plus vous “ruminez”, moins vous voyez les solutions possibles.

Normal, votre tête, encombrée de vos sempiternelles questions ou réflexions plus négatives les unes que les autres, qui tournent en boucle, est ni plus ni moins comme un estomac en complète indigestion qui ne demande qu’à régurgiter jusqu’à vomir.

 

Vous n’êtes plus en état “d’avaler quoi que ce soit d’autre”

Vous n’êtes plus en état “de voir autre chose que vos conjectures”

 

Puisque je suis dans le règne animal dans mes comparaisons, vous êtes comme “le chien qui se mord la queue”, autrement dit, en incapacité d’avancer.

 

Que faire ?

Si vous avez lu “Les Trois Secrets d’un Parfait Equilibre” qui est mon cadeau de bienvenue sur ce blog, vous comprendrez aisément qu’il faut potentialiser les ressources que le corps physique, le mental et le cœur peuvent s’apporter.

 

 

Déjà, en bon ruminant, vouloir se vider la tête relève de

l’ utopie la plus complète. Vous allez vous épuiser.

 

 

Par contre, prendre conscience que vous êtes en train de ruminer (ressasser…) est déjà un premier pas vers la possibilité de changer cet état de négativité intensive.

Donc, vous devenez en état de DECISION

1/ Défoulez votre corps physique pour libérer ses tensions et retrouver du calme. Là, déjà, votre mental a bénéficié de cette action.

2/ Profitez de ce moment pour continuer de vous relaxer, en méditant si vous en avez l’habitude ou en allant chercher dans vos souvenirs des images agréables de situations vécues. Là, c’est votre cœur qui se rallie.

3/ Continuez votre visualisation en retrouvant les odeurs, les sentiments éprouvés comme la joie, le bonheur, l’amour. Là, vous ouvrez la porte aux solutions possibles.

 

Autrement dit, lorsque vous n’êtes pas bien, CHANGEZ VOTRE VISION !

Remettez-vous en amour avec VOUS, dans l’instant présent et AGISSEZ.

 

Si cet article vous a plu, dites-moi dans les commentaires si vous êtes un ruminant, l’avez été et vos recettes pour ne plus l’être…

Bonne digestion,

 

 

Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi:

  1. VIVE 2015 ! Vous êtes quelqu’un de bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *