Où est l’Esprit de Noël ? Fêtes ou Business ?

Noel-boules-dorees-contexte-fetes-magie-de-noel-business-ambition-et-reussite
Par Chantal dans Amour, Argent | Un commentaire

Par où commencer pour parler de Noël ?

Nous sommes au tout début du mois de décembre.

Les villes ont déjà revêtues leurs habits de lumière.

Les marchés de Noël sont installés.

vin-chaud-noel-chataignes-business-esprit-de-noel-ambition-et-reussite

Le vin chaud sent bon la cannelle et les épices.

Les marrons sont bien appétissants !

La télé diffuse tous ses films sur Noël, arrivant encore à nous tirer quelques larmes alors que, pour la plupart, c’est du vu et revu.

Une surprise inattendue…

Cette année – 2017 – , la neige a fait son apparition partout en France, même dans le Sud-Est !

neige-goult-premier-decembre-2017

prise depuis la fenêtre de ma chambre au réveil – 1.12.2017 !

Bon, d’accord, elle a vite fondue mais quand même, c’était une belle surprise.

Tout à fait appropriée à cette période de fin d’année mais sera-t-elle là pour le réveillon de Noël ?

Dieu seul le sait !

C’est pourtant incroyable comme elle peut, de suite, réveiller nos souvenirs d’enfants où Père Noël et neige étaient indissociables des fêtes de fin d’année.

Son effet « cotonneux » apaise les esprits.

Elle ravit le cœur de tous, que ce soit pour y jouer ou marcher dans des paysages devenus féeriques.

Plus simplement, rester bien au chaud chez soi au coin d’un bon feu.

Notre âme d’enfant se remplit d’amour

Oui, la neige apporte aussi, je trouve, un peu de nostalgie sur les fêtes d’antan.

Ho la la, j’ai l’impression d’être une vieille en parlant ainsi !

Pourtant, il y a bien quelque chose de cet ordre-là qui se passe.

Probablement, parce que les noëls d’autrefois étaient très souvent enneigés.

Et nous devions faire attention à ne pas glisser pour rendre visite à la famille.

Ah ! La famille !

Nous nous réunissions autour d’un bon repas où, inévitablement, les vedettes s’appelaient dinde et bûche.

Du plus loin que je me souvienne, il n’y avait pas forcément profusion de cadeaux et plutôt des cadeaux simples, parfois confectionnés avec amour comme un pull, une écharpe…

Des choses qui vous tiennent au chaud et surtout réchauffent votre cœur.

Noël reste, malgré tout, la fête où la famille a envie de se retrouver.

Ok, j’entends déjà tous ceux qui me disent qu’ils s’en fichent… ou qu’ils n’ont plus de famille…

Peu importe si vous vous sentez seul(e) ou s’il y a des fâcheries, il n’empêche qu’une part de vous, tapie au fond de votre cœur, aimerait bien être en famille.

Allez, soyez un peu honnêtes avec vous !

Arrêter de vous la jouer macho ou rebelle.

Et puis, vous avez la famille de sang, celle que vous vous choisissez et les amis aussi qui sont une famille.

Vous n’êtes pas obligé(e) de vous restreindre… ouvrez vos horizons.

Et même en solo, vous pouvez passer de bonnes fêtes !

Tout dépend du regard que vous portez sur l’événement.

J’ai déjà parlé de la solitude au moment des fêtes.

Nous en souffrons SI nous laissons notre mental nous enfoncer dans la tristesse, les regrets ou les envies qu’on ne peut pas réaliser pour X raisons que ce soit.

Je vous raconte mon Noël de l’an passé.

Pour des raisons financières, il m’était difficile de monter voir ma famille.

J’aurai pu, car ma belle-sœur m’a généreusement offert de me payer le voyage.

Mais, j’y avais passé un bon moment en juillet, profitant bien des uns et des autres et je savais que j’avais des investissements à faire pour ma santé.

C’était donc très clair dans ma tête : j’étais heureuse de les avoir vu et je passerai les fêtes de fin d’année différemment.

Comment s’est passé mon réveillon de Noël et celui du premier de l’an ?

Très simplement et très bien.

Grâce à « mon traiteur en surgelés », j’avais, sur novembre et décembre, fait mes emplettes alimentaires.

Hé !! j’ai composé un menu de fêtes parce que « je le valais bien ! »

Je me suis fait une jolie table, j’ai sorti ma « belle vaisselle » et je me suis régalée, savourant et remerciant pour ce que je dégustais.

Et je me suis fait un « menu télé » en choisissant tout ce qui pouvait me réjouir,(variétés, pièces de théâtres…)

J’ai partagé tout ça à distance avec ma famille.

Je n’étais pas seule.

Et j’ai même reçu des cadeaux pour mon réveillon de la Saint Sylvestre !

Je me suis octroyée aussi des moments de silence. J’ai pris le temps de remercier pour l’année passée et l’année à venir.

Vous avez compris ? C’était clair dans ma tête.

Tout est là !

J’aurai pu me morfondre (je l’ai fait par le passé…), maudissant le manque d’argent, me sentant exclue des fêtes…

Presque jalouse de tous « ces autres » qui s’amusaient et pas moi.

Bon, vous connaissez la chanson…

Pour les fêtes de Noël, la Saint Valentin ou toute autre réjouissance, qui n’a pas eu ce sentiment d’abandon ?

Que nenni, il n’est plus du tout question que je sois cette fille-là.

Oui, c’est vrai que pour en arriver là, il faut travailler sur SOI.

Mais c’est possible !

Déjà, vous pouvez profiter de ces fêtes de Noël pour vous « remettre en AMOUR » AVEC VOUS !

Parce que, ne pas se sentir bien en sa seule compagnie, c’est un cruel manque d’amour envers soi !

C’est aussi le seul moyen que les autres se détournent de vous : forcément, vous vous enfermez dans votre solitude !

Comment voulez-vous qu’ils vous atteignent ?

Et puis, entre nous, que feriez-vous fasse à quelqu’un qui fait la G….  ?

Ok, on peut lui tendre la main… une fois, deux fois, trois mais si la personne oppose un refus, à un moment, vous laissez tomber !

Bon, je vous souhaite d’avoir dépassé ce stade !

Non ? Appelez-moi ! Ma mission est de vous aider.

En tous cas, vous devez absolument trouver le moyen de passer un bon noël et même un bon réveillon de la St Sylvestre.

Quelque soit votre situation, cessez de ronchonner après ce que vous n’avez pas.

Regardez ce que vous avez.

Appréciez.

Et voyez ce que vous pouvez mettre en place pour fêter ces moments le mieux possible.

Vous avez vu le mot que j’ai mis bien en évidence ?

Est-il suffisamment gros et gras ? Ha ha ha 

Je vois bien, aujourd’hui, que bon nombre de personnes ne savent absolument plus apprécier ce qu’elles ont.

Vous les connaissez bien :

  • A peine ont-elles satisfait un besoin qu’elles en créent un autre.
  • Elles vous parlent toujours du « verre à moitié vide ».
  • L’insatisfaction est un sentiment récurrent chez elles.
  • La moindre contrariété à leurs projets prend des allures de catastrophes internationales…
  • Elles « n’ont pas de chance »

Du coup, elles sont contre tout et tout le monde !

Je vous fais grâce des couplets sur le partenaire, les enfants, la famille qui ne comprend rien, le gouvernement complètement nul…

C’est sûr, si c’était eux… le monde tournerait autrement !

Allez, je m’arrête là. ha ha ha Ah !

Il y a un petit peu de vous dans tout ça ? Chuuuuutttttt… on ne le dira pas, vous allez vous soigner…

C’est bientôt Noël, pardonnez mon humeur taquine…

Ceci étant, je pense que ces personnes sont victimes consentantes d’une société de consommation.

Et Noël, comme toutes fêtes inventées par cette société comme la Saint Valentin, la fête des voisins, la fête des grand-mères, Halloween, Le Black Friday et la liste ne cesse de s’allonger.

Noël, disais-je, est devenu un énorme business ! 

Noel-folie-acheter-cadeaux-tourbillon-surconsommation-ambition-et-reussite

C’est d’ailleurs quand même incroyable d’entendre bon nombre de personnes se plaindre du manque d’argent et…

De découvrir que le budget moyen dépensé pour les fêtes de fin d’année est de 749€ d’après une étude du Figaro parue il y a 6 jours !

Perso, je trouve cela presque effrayant d’autant que cette étude a comme source « Cofidis ».

On peut donc supposer, que même si les français mettent en place leur système D, ils s’endettent (achats à crédit) pour offrir des cadeaux.

Je trouve que cela pose réflexions : 

Ont-ils le droit de se plaindre du manque d’argent ?

Comment définissent-ils leurs priorités ?

Une soirée dans l’année vaut-elle de se mettre en difficultés ?

Manquent-ils à ce point de discernement quant aux « bonnes » affaires soi-disant réalisées ? (j’aurai l’occasion de revenir sur les soldes et le Black Friday)

Pensent-ils vraiment que la magie de Noël se cache dans les dépenses effectuées ?

Loin de moi toute intention de jugement !

Mon but est plutôt d’offrir, de NOUS offrir, la possibilité d’être dans la magie de Noël sans alimenter la société de consommation.

Et cela demande d’être en conscience

Il est facile de succomber à l’effet de masse que la médiatisation commerciale engendre.

C’est mission impossible que d’ignorer tous les spots publicitaires de la télé même si vous profitez de ce moment pour aller… au « petit coin »…

Encore mission impossible que de sortir en fermant les yeux sur toutes les affiches placardées ou alors, gare aux accidents !

Et comment ne pas succomber à la joyeuseté des chants de Noël diffusés partout, rendant notre journée plus légère… si légère qu’acheter devient « normal ».

C’est même plus sournois que cela car, en voyant certaines personnes les bras chargés de paquets, qui serait à blâmer d’avoir envie d’en faire autant ?

Le plaisir éprouvé est éphémère mais qu’est-ce qu’on se sent bien quand on a l’impression de ne plus avoir de limites…

Bon, le retour à la réalité face au découvert bancaire peut être brutal ! C’est sûr.

Il est donc très important de garder CONSCIENCE de ce que l’on peut faire ou pas.

A partir de là, il ne s’agit pas de pleurer sur ce qu’on ne peut pas (ou tempêter) mais d’accepter et de revenir, peut être… sûrement… à ce qu’est la magie de Noël.

Qu’est ce qui est important au fond ?

Voyons, sans tomber dans le « minimalisme » sur lequel je ferai un article prochainement, il devient urgent de repenser son ESSENTIEL.

Essayons de voir ensemble ce qui se passe lorsque nous faisons nos achats de Noël :

C’est sûr, nous pensons à la personne à qui le cadeau est destiné.

Normalement (hi hi hi hi), nous le faisons pour lui faire plaisir.

Il y a donc du plaisir à fouiner, à chercher ce qui lui apportera surprise et plaisir.

Heu… si cela n’est pas un plaisir que de chercher ce qui ferait… plaisir à l’autre, ne faites rien !

Conseil d’amie.

Pour autant, est-il nécessaire que ce cadeau soit d’un certain prix ?

J’entends : « prix qui dépasserait, par exemple, le budget dont vous disposez »

Le plaisir de l’autre est-il proportionnel au prix investi ?

N’y aurait-il pas là-dedans un peu… beaucoup d’Égo ?

« Montrer » qu’on a les moyens de… ou cacher que nous avons peu de budget ?

Ce qui, au final, revient au même.

Voyons maintenant ce que nous vivons lorsque nous nous réunissons à Noël :

Quel bonheur de se retrouver !

Et Untel qu’on aime bien, qu’on n’a pas vu depuis un certain temps, que de bon temps à rattraper.

Voir les enfants qui ont tant grandis. Jouer avec eux ou discuter.

Rire de bon cœur autour de jeux de sociétés.

Quelle joie de mettre la musique, danser et être ensemble.

Tout simplement, le bonheur d’aller se balader sans forcément de but précis.

Oh, voir les yeux émerveillés des petits et des grands par tous ces airs de fêtes dans les rues.

Du bonheur aussi à faire la grasse matinée et trainer ensemble en robe de chambre.

Prendre un bon petit déjeuner en laissant trainer le temps.

Et puis, s’habiller pour honorer le repas du réveillon.

C’est du bonheur de s’embrasser, de se souhaiter le meilleur… avec sincérité bien sûr !

Sinon, ne le faites pas ! Ce n’est pas le temps de l’hypocrisie.

C’est Noël, ha ha ha

En fait, voyez-vous la différence ?

Côté business, on parle de plaisir.

Nous sommes d’accord, hein ? Nous parlons plaisir d’acheter.

Côté Magie de Noël, on parle de bonheur.

Alors, cela veux-t-il dire de faire un choix entre les deux ?

Non, je dirai plutôt qu’il faut ÉQUILIBRER les deux.

Je crois sincèrement que si nous faisons moins dans le plaisir (d’acheter) et plus pour le bonheur (à vivre), les choses se simplifient.

Qu’en pensez-vous ?

C’est important de faire un repas qui sort de l’ordinaire mais ce n’est pas une obligation d’en faire trop et d’avoir deux entrées, un plat de résistance, fromage, salade, dessert… au pluriel !

D’ailleurs, je ne sais pas chez vous mais dans ma famille, nous n’avons déjà plus faim après l’apéro !

L’apéro, c’est le bonheur (OK ? bonheur) de se retrouver en vue d’une bonne soirée.

Donc, tout le monde a plein de choses à dire.

Alors, on papote, on grignote, on re-papote et on remet ça…

Et puis, on fait aussi un peu traîner parce que le Père Noël passe à minuit et nous avons promis aux enfants d’aller se promener vers 11h30 pour le surprendre…

Donc, quand vient l’entrée, ça va.

Au plat de résistance, l’estomac est déjà bien rempli ! Trop, je dirai.

Il faut dire que nous le maltraitons pendant ces fêtes de fin d’année mais ça, c’est une autre histoire…

Finalement, la petite balade à l’extérieur où malheureusement, nous n’avons pas vu le Père Noël… sert aussi de balade digestive.

Enfin, un peu.

Et oh, surprise, voilà que le Père Noël est passé pendant notre absence !

Alors, on déballe les cadeaux et puis on revient au repas.

Ah bon ? Il n’était pas fini.

Mais non, il y a la salade, le fromage, le(S) dessert(S).

Honnêtement ? Je ne suis pas certaine que le dessert soit apprécié à sa juste valeur.

Une année, nous avons fait passer le Père Noël plus tôt pour que les enfants profitent plus de leurs cadeaux avant d’être trop fatigués.

Du coup, c’est au moment de la viande que nous n’avions plus faim.

OK, on aurait dû penser à décaler l’heure du repas en conséquence…

Les cadeaux !

Malgré toutes les difficultés que chacun peut rencontrer, c’est incroyable la profusion de cadeaux qui se retrouvent au pied du sapin.

Est-ce que les enfants sont vraiment plus heureux d’avoir 5/6 cadeaux plutôt que 2 ?

Je pense sincèrement que non.

D’ailleurs, ils ne savent même plus où donner de la tête… sautant de l’un à l’autre sans vraiment apprécier.

Et après, nous nous étonnons de leurs exigences et de leurs incompréhensions lorsqu’on dit NON à l’un de leurs caprices.

Est-ce-que par hasard, nous ne serions pas un peu responsables de cela ?

Pourquoi autant de cadeaux ?

  • Une façon « d’acheter » l’amour de nos enfants ?
  • Une compétition entre parents divorcés ?
  • Une déculpabilisation d’être trop peu avec eux au quotidien ?
  • Montrer qu’on a « réussi » ?

Alors, pourquoi ne pas leur faire un cadeau… ou deux en leur disant combien nous les aimons, combien nous regrettons d’être absents parfois etc.

Et leur montrer combien nous apprécions d’être là, à ce moment précis, avec eux.

Je parle des enfants et c’est valable aussi pour les adultes.

Qu’est-ce qui est le plus important ?

Deux adultes qui fêtent simplement le bonheur d’être ensemble pour saluer Noël et le Nouvel An

OU le fait de s’endetter pour s’offrir un noël de rêve avec un cadeau hors de prix dont on n’a pas les moyens ?

Ne nous manquerait-il pas parfois un peu d’humilité ?

Avons-nous à ce point oublier que s’aimer est bien plus important que tout ?

Cet amour, nous pouvons le mettre dans un cadeau confectionné par nos mains.

Il aura une valeur sentimentale tellement plus important !

L’amour est dans notre cuisine préparée pour nos invités.

La magie de Noël transpire l’amour comme un temps de pause au milieu de nos tempêtes de vie.

C’est un moment où la cellule familiale, amicale se resserre.

Parfois, il faut casser les codes mis en place

Je sais bien que les traditions ont quelque chose de rassurant.

Mais tout en les préservant, il est possible de les aménager.

Et si nous revenions à la signification de Noël ?

Pour beaucoup, cette fête serait la commémoration de la naissance de Jésus mais cette histoire est controversée.

Certains lui attribuent une origine païenne !

Ce qui semble revenir le plus souvent est que cette fête marquerait « les saturnales romaines » :

Sorte de festival des moissons à l’occasion du solstice d’hiver en remerciement à Saturne, le Dieu des semailles.

Il y avait abondance de nourriture, de chants et de danse.

C’était la fête !

Et pour nous ? Aujourd’hui ?

Si nous perpétrons cette fête, c’est parce que nos parents nous l’ont inculquée, tout comme ils l’ont reçue de leurs parents, etc.

Mais en fait, à quoi sert-elle ? A NOUS RASSEMBLER.

Même pendant la guerre, il y a eu des trêves de Noël !

Vous imaginez ça ?

Fraterniser avec l’ennemi le temps d’échanger des cadeaux (barres de chocolat, café chaud…), de chanter des chants de Noël parce qu’ils étaient loin de leurs familles et frères dans la boue, communauté de mêmes souffrances, dans une même situation.

Si ça, ce n’est pas la magie de Noël !!!

Bon, d’accord, on peut se demander comment ils arrivaient à continuer la guerre une fois la trêve terminée… mais là, je m’égare.

Pour moi, peu importe, à la limite, l’origine de cette fête bien que ce soit toujours intéressant de savoir pour justement en faire le discernement.

Ce qui est essentiel, c’est que son fondement est basé sur le besoin de SE RASSEMBLER.

Nous sommes bien loin de la course effrénée dans les magasins à chercher le « BIG » cadeau pour Untel !

A la question : que représente Noël pour vous ?

Les mots qui reviennent le plus souvent sont :

Chaleur humaine, Partage, Retrouvailles, Bienveillance, Famille…

En quelque sorte, un révélateur du meilleur de nous-mêmes et l’envie de casser les codes établis comme :

  • Faire une retraite entre Noël et le jour de l’An
  • Aider une association à nourrir les plus démunis
  • Partir au soleil à la rencontre d’autres traditions 
  • Demander au Père Noël de passer à midi au lieu de minuit 
  • Rester au calme à faire le bilan de l’année

Autant d’idées que seul, le manque d’imagination peut freiner… mais toujours bien loin du consumérisme.

En fait, la solution ne serait-elle pas de nous reconnecter à notre enthousiasme, autrement dit notre âme d’enfant ?

 

Alors, dites-moi un peu, comment allez-vous passer Noël cette année ?

Comment allez-vous changer la tradition ?

Mon souhait :

Noel-guirlandes-boules-dorées-fêtes-ambition-et-reussite.Que chacun trouve sa solution pour vivre la magie de Noël sans se laisser embarquer par une surconsommation…

Joyeux Noël à tous !

 

Vous avez aimé cet article ? Laissez-moi vous offrir ce podcast

Dans ce podcast, je vous livre, ce qui, à mon sens, sont les
TROIS ACTIONS ESSENTIELLES à appliquer pour réussir votre vie
Laissez-moi votre prénom, votre mail et cliquez !
Se connecter avec Facebook
 

dédicace ce blog à tous ceux qui voudront bien suivre toute son expérience au service de l’Humain et de la Vie.
Plus particulièrement à son neveu, sa nièce et leurs enfants (voir « un coach pour toi »)
C’est pour ça que, selon ses articles, elle tutoie ou vouvoie. Ne lui en tenez pas rigueur, elle écrit avec son cœur.

Étiquettes : , , , , , , ,

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

  1. Tu as résumé totalement mes pensées , ton article m’a apaisé , moi qui ai perdu cette année l’esprit de Noël due à un drame , je vais le retrouver pour tous les gens que j’aime et leur communiquer de l’amour , je vais essayer de prôner cette joie de vivre qui m’habitait tant en honorant l’essentiel et pas de consommation à outrance ( dur pour une addict au shopping ! ) . Passes de très belles fêtes Chantalou
    ladyka Articles récents…Comment porter le Rouge cet Hiver ? / How to wear the Red this Winter ?My Profile

Confidences pour Confidences

Confidences pour Confidences

Votre espace "courrier du cœur"

SIMPLE ET TELLEMENT EFFICACE !

Qodao-abri-emotions-5-leviers-pour-reussir-sa-vie-ambition-et-reussite

Un système révolutionnaire à la portée de tous !
Inscription gratuite pour les CINQ LEVIERS à mettre en place pour répondre à n'importe quelle question.

Manquez-vous de Confiance ?

couverture-book-confiance-en-soi-ambition-et-reussite

OUI ?

Je vous offre ce mini-guide
créé par plusieurs blogueurs :
De quoi puiser de bons conseils
pour développer votre confiance

MON BONUS

Posez-moi la question pour laquelle
vous aimeriez avoir des solutions
Je vous promets d'en écrire un article
et de vous donner plusieurs pistes
à explorer !

Kindle sur l’Argent

couverture-argent-fleau-cadeau-ambition-et-reussite-tout-sur-l-argent

Une bande d'amis blogueurs lève le voile sur cette grande question...

Bulletin MétéoAstro

bulletin-annuel-2017-meteo-astro-danielle-clermont-ambition-et-reussite

Je lis très régulièrement les bulletins de Danielle Clermont qui sont "inspirés" et viennent du cœur... des astres
Suivez Danielle Clermont, astrologue intuitive et voyez ce que les astres nous réservent...

VOILA ! Danielle l'avait annoncé et vous avez la primeur de sont bulletin météo-astro pour toute l'année 2017 !

Pour vous le procurer, rien de plus simple : cliquez sur la photo et laissez-vous guider. Pour info, je ne reçois aucune commission sur ces ventes.

BELLE DECOUVERTE

Recherche par catégories

« SPECIAL M L M »

UNE PORTE D’ACCÈS A DE NOMBREUSES OPPORTUNITÉS pour les particuliers comme pour les professionnels... Si vous n'avez pas lu mon article sur le sujet, vous pouvez toujours accéder à mes CONSEILS ;-)

Quel est votre cas ?

Quel est votre cas ?

Je recommande

Je recommande
Suivez-moi sur Hellocoton
Retrouvez Taty Chantal sur Hellocoton

Merci de votre visite

fermer la fenetre

AMOUR - ARGENT - ATTITUDE

Qucouverture-book-amour-argent-attitude-ambition-et-reussiteel est le lien entre ces trois l' A ?

Réponse dans ce book que je
T'OFFRE AVEC PLAISIR

Pour le télécharger, il suffit de t'inscrire.
En plus, tu bénéficies de la newsletter et des avantages du club