Faire l’Amour A Soixante Ans et plus


Voilà un sujet qui me tient particulièrement à cœur. Depuis quelques mois, c’est une conversation qui revient souvent avec mes amies les plus intimes et je prends conscience, en commençant cet article, de l’immensité de ma tâche !

Heureusement, ces amies m’encouragent pour vous partager nos confidences car parler de son intimité fait partie de ces sujets “tabous” même si “on se dit libérées” (il y a trois sujets qui restent tabous dans notre culture : l’argent, le sexe, la mort)

Je décide donc de vous commencer une série d’articles sur ce sujet et très franchement, je ne sais pas, à ce moment précis, combien il y en aura…

      PREMIER ACTE

POURQUOI L’AMOUR A SOIXANTE ANS ?

Nos corps vieillissent et sont marqués par les “guerres” de nos vies.

Dans nos cœurs, le désir de faire l’amour est souvent plus fougueux que l’appétit de nos corps.

Dans nos têtes, nous bataillons : intellectuellement, nous nous sentons toujours avoir vingt ans mais physiquement, nous sommes obligées de constater que nous nous fatiguons plus vite, nous n’avons plus le même désir, nous avons une sècheresse vaginale et nous avons nos “blessures” :

Certains traitements, comme la chimiothérapie laissent des traces. La partie opérée, outre les cicatrices qui marquent notre féminité en plein cœur, devient insensible et peut même faire mal.

Les rides du temps sont parfois mal acceptées.

Je parle bien sûr en tant que femme mais pour les hommes, il en est de même :

La performance sexuelle est amoindrie. Le désir est plus lent à monter. Il peut y avoir des problèmes d’éjaculation ou une trop grande sensibilité dû à un problème de prostate etc.

 

Il existe heureusement beaucoup de solutions mais ce ne sera pas le sujet de cet article.

Seulement, ces solutions doivent être discutées par les deux partenaires car elles ont un impact sur le comportement, c’est fait pour, mais aussi sur le mental et les émotions.

 

IL FAUT REDEFINIR ce que représente le “FAIS-MOI L’AMOUR”

Parce que, en fait, c’est quoi “faire l’amour” ou “avoir une vie sexuelle épanouie”

– Est-ce que c’est atteindre l’orgasme en même temps ?

– Est-ce que c’est durer le plus longtemps possible avant d’éjaculer ?

– Est-ce qu’il doit y avoir obligatoirement une pénétration ?

J’aime bien cette définition :

C’est créer un lien intime où chacun se sent libre et se donne du plaisir

Les partenaires doivent former une équipe.

Chacun doit se dire, se re-découvrir au fil du temps, s’entendre dans ses désirs, tenir compte des évènements perturbateurs de la vie. C’est une complicité à développer et à entretenir.

AU SEIN DU COUPLE, il est donc indispensable de parler pour s’accorder sur les besoins de chacun au fur et à mesure que le temps passe.

Dès que les mots sont mis sur ce que chacun ressent dans la relation sexuelle, il est plus facile de se donner toute l’attention nécessaire pour se satisfaire.

Un couple de mes amis me confiait il n’y a pas si longtemps comment il s’accordait :

Lui, a besoin de plus de temps, de plus de caresses pour arriver à la pénétration.

Elle, doit s’aider d’une crème lubrifiante pour accepter que la pénétration soit agréable, ce qui facilite aussi l’acte de son partenaire.

C’est en parlant qu’ils réussissent à transformer leur vie sexuelle et continuer à se donner du plaisir mutuellement.

Il y a de la pudeur à parler de nos émotions intimes et même pour le couple, cela demande de la douceur, de l’écoute, de la patience et bien sûr beaucoup d’amour.

 

MAIS IMAGINEZ ETRE SEULE… TOUJOURS A SOIXANTE ANS !

La vie vous a marquée tout pareil. Vous n’avez pas fait l’amour depuis un certain temps… Vous trouvez que les hommes ne pensent qu’au sexe… ils veulent se prouver qu’ils sont encore “des Don Juan performants” !

Alors, soit, ils ne vous remarquent même pas et sont attirés par des “minettes”

Soit, ils veulent coucher très vite “on n’a plus le temps d’attendre”…

Vous ? Vous ne rêvez que d’amour et de tendresse. Vous avez besoin qu’on vous fasse la cour. Vous demandez avant tout un sentiment de protection. Vous avez besoin de vous sentir belle à nouveau…

Le sexe ? Bien sûr que vous y pensez !

Mais votre corps qui a vieilli, les cicatrices que vous avez, tout ça reste à dévoiler devant quelqu’un que vous ne connaissez que depuis peu de temps.

Il y a si longtemps que vous n’avez pas fait l’amour, vous vous sentez un peu perdue. Vous ne savez plus comment votre corps va réagir. Vous avez l’impression d’être anesthésiée et en même temps, il suffit de si peu pour le réveiller ! Mais ce “si peu”, s’il n’est pas bien fait, peut enlever tout le plaisir que vous auriez dû avoir.

Comment lui dire ?

Comment lui faire comprendre ?

Il faut beaucoup de délicatesse, messieurs, pour aborder la femme qui rêve à nouveau à l’amour.

Il faut oublier votre orgueil et avoir l’humilité de parler de vos propres déficiences.

Chacun doit pouvoir se dire dans son appréhension à se retrouver nu sous le regard de l’autre.

Inutile de jouer “les cadors”, la femme a bien conscience du temps qui passe et elle n’attend pas forcément que vous soyez un dieu au… lit. Elle attend surtout de se sentir belle sous vos caresses et vos attentions.

Le respect que chacun doit s’apporter est encore plus grand à développer que celle du couple qui se connait bien et peut s’appuyer sur tout un passé intime.

 

Il faut aussi que vous ayez réglé vos problèmes et tiré les leçons de votre passé à deux. Je m’explique :

Nous, les amies en confidence, faisons le constat qu’après une relation qui se termine, nous sommes capables de vivre seules ce qui ne semblent pas être votre cas.

Selon plusieurs témoignages recueillis, il nous apparait que l’homme “quitte un lit pour aller dans un autre”…

 

Bon, j’entends d’ici certains hommes criés leur désaccord ! OK Ok, rassurez-vous, nous ne mettons pas “tout le monde dans le même panier” mais il s’agit quand même là, de nos expériences.

 

Nous en arrivons même à nous dire que les “hommes bien” sont tous pris ! Forcément, au niveau de la population, il est courant d’entendre qu’il y a un homme pour trois femmes… Dans ces conditions, il faudrait, mesdames, accepter de cloner vos maris !

D’ailleurs je vous ai déjà fait cette proposition dans mon article qui posait cette grande question que la gente féminine en panne de cœur se demande :

Où sont les hommes ?

D’accord, je plaisante.

Mais sans déconner, (pardon pour ce mot), pour arriver à redéfinir ce que représente “faire l’amour” avec un homme qui nous attire mais qu’on ne connait pas encore bien et tenant compte de nos passés respectifs, cela demande de passer par le jeu de la séduction !

 

Prendre le temps de partager des moments de loisirs pour se découvrir, de s’offrir des week-ends (et pas forcément sous entendu : on va faire l’amour), s’apporter des attentions,  s’offrir des cadeaux pourquoi pas ?, bref, apprendre à se connaitre… et le “plus si affinités” viendra tout seul.

Alors messieurs, tous à vos manuels sur la galanterie et les moyens de séduire une femme et puisque nous en sommes aux confidences, qui osera nous dire ce qu’il comprend dans “faire l’amour à soixante ans” ?

Comment le vit-il ? Ou comment a-t-il envie de le vivre ?

 

Merci de laisser vos commentaires et rendez-vous très bientôt pour une série de témoignages. D’ailleurs, si vous êtes intéressé(e)s pour partager votre histoire, contactez-moi.

Nous parlons ici du beau sentiment de “se faire l’amour”, toute personne a l’esprit mal tourné doit s’abstenir et passer son chemin… De même que tous les mots crus se référant au sexe sont exclus.

 

 

 

 

Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi:

  1. Ou sont les hommes ?
  2. Faire l’Amour Après Une Séparation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *