Le Secret des Couples qui Durent…


Comment résister à une telle invitation ?

“Ami blogueur, viens donc participer!…
L’idée est simple: tu publies comme tu le ferais d’habitude sur ton blog un article sur le thème de la vie de couple en général, ou sur celui des couples qui durent, et à la fin de l’article, tu penses bien à mettre tous les liens vers les articles participants et tu décores le tout avec ce joli macaron en forme de cœur!”

Merci à Valérie, cette Drôle de Maman qui met en place cette belle idée sur des R.V. mensuels !

Je dois dire que j’ai un peu hésité car je ne suis pas tout à fait le modèle d’un “couple qui dure” mais j’en connais (et oui !) et même des… qui durent depuis longtemps : je les appelle “ceux de la race des “Dynosaures” 

Et j’ai tellement de choses à dire sur ce sujet “du couple” ! Pour en avoir d’ailleurs accompagné pas mal en difficulté, pour observer ceux qui m’entourent, pour être souvent la confidente de mes ami(e)s… et de par ma propre vie.

Ce sujet vient à point en avant-première d’un livre que j’ai sous le coude depuis deux, trois ans : “Au Cœur d’une Femme” qui parle justement des relations humaines de la cellule familiale à la cellule amoureuse.

Et cela pourra peut être permettre à certaines de porter un regard différent sur celles qu’on déteste : les maitresses.

Du coup, nous aborderons aussi un sujet qui reste tabou même si on s’en dit “libéré” : la sexualité dans le couple.

Voilà, le décor est planté !

Mais tout d’abord, comment se construit un couple ?

Premiers regards, Premières sorties…   

Chacun se met sur son “trente et un”, se montre sous son meilleur jour

C’est la belle période où tout va bien : chacun est d’accord avec l’autre, se reconnait des centres d’intérêt commun et pour les différences, c’est avec tout notre amour qu’on les accepte !

Chacun brille dans le regard de l’autre.

Alors, nous prenons la décision de nous marier, de nous pacser ou de vivre ensemble… pour s’unir plus tard.

Déjà là, je pose la question :

Mais qu’est-ce qu’il a ce bout de papier appelé Certificat de Mariage ?

De “je fais attention à l’autre” et “l’autre est aimant avec moi”

Pour un trop grand nombre de nous, cela devient :

“tu m’appartiens, je t’appartiens”, je n’ai plus à faire d’efforts pour te séduire !

Selon les individus, cette période dure plus ou moins longtemps.

Le quotidien amenuise petit à petit l’envie de plaire à l’autre, voir même l’envie de Se plaire (ce qui est, à mon sens, encore plus grave).

L’image cliché de “Madame s’occupe du ménage pendant que Monsieur regarde la télé” s’installe et provoque les premiers reproches.

Mais on s’aime et on fait encore l’amour.

Puis, dans une logique de vie sociale et familiale, voilà qu’arrive le premier enfant.               Un vrai bouleversement merveilleux pour la vie du couple qui fait alors l’apprentissage d’être papa et maman. Les premières années de la vie de l’enfant sont fusionnelles avec maman qui, c’est bien normal, se consacre toute entière à son petit bout au point d’en oublier qu’elle est une “femme”.

Là déjà, nous sommes à une période charnière de la durabilité du couple.

Sans s’en rendre forcément compte, le couple se retrouve en danger :

Danger des nuits blanches à gérer (pour les premiers mois)

Danger d’avoir moins envie de faire l’amour

Danger d’être encore plus débordé par les tâches quotidiennes

Danger sur les désaccords liés à l’éducation de l’enfant

On ne sait plus si on s’aime “vraiment” et on fait de moins en moins (ou plus du tout) l’amour.

Il faut beaucoup d’amour de Soi et de l’Autre pour dépasser cette période qui va durer jusqu’à ce que l’enfant parte de la maison. (voir même après)

Un autre sujet de discorde très répandu au sein du couple : l’argent ! La façon de gérer les finances. Autre sujet tabou et qui pourtant, revient très facilement dans toutes les conversations de notre chère société de consommation. Mettez “chère” au sens qui vous convient le mieux (rire)

Cela, comme pour la sexualité fera l’objet d’un autre article.

Je reviens donc à … jusqu’à ce que l’enfant parte de la maison… Et là, autre étape à franchir [si le couple a duré jusque là] : Comment vivre le fait de se retrouver seuls, face à face, parfois comme deux étrangers ?

Se remettre en question, que chacun “reconnaisse” l’autre. Réveiller ses envies. Plus facile à dire qu’à faire. L’une des solutions est de mettre son orgueil dans sa poche et de se faire aider par un thérapeute… à moins d’avoir su garder le fait de pouvoir dialoguer en toute honnêteté sans partir dans l’éternel “tu as tort”, “j’ai raison et vais te démontrer que…” qui, inévitablement va crescendo jusqu’au conflit    où là, plus personne n’entend sauf les mots qui blessent.

Ce qui ne veut pas dire que les conflits sont forcément négatifs. Non, ils peuvent s’avérer utiles et constructifs. Certains couples aussi fonctionnent sur le registre de la confrontation pour mieux s’aimer. C’est leur façon d’exister mais attention aux dérives et de ne pas tomber dans les extrêmes.

Je rencontre de plus en plus de couple “pas malheureux” mais “pas heureux” non plus, rêvant de ce qui aurait pu être, nostalgique des rencontres passées, mais incapable de prendre la décision de vivre mieux.

Comme me l’a dit un ami tout récemment à qui je demandais s’il était heureux avec sa femme :

“Nous sommes un couple asexué comme tant d’autres… Nous avons de la tendresse, une vie en commun et nous avons construit cette maison etc. mais oui, je ne suis pas heureux”

Alors, il se cherche des maitresses.

Pas heureux me dit-il mais en rajoutant :

“heureusement, nous avons notre vie professionnelle encore que j’ai beaucoup d’emmerdes de ce côté là aussi…”

Ce qui m’amène à vous parler de la troisième grande étape à franchir [si le couple a duré jusque-là] : la retraite !

Là, chacun doit apprendre à vivre quotidiennement l’un avec l’autre. Même si chacun trouve des occupations à l’extérieur comme “Madame fait son yoga pendant que Monsieur va au café retrouver ses potes” (oui, je sais, encore une image cliché mais est-elle si éloignée de la réalité ?), cela prend beaucoup moins de temps qu’une vie professionnelle…

Tiens, en écrivant, me vient cette image, d’un couple  qui n’a plus rien à se dire et qui vieillit mal ensemble, chacun trainant ses vieilles blessures et rancunes sans être capable d’en parler (poussé à l’extrême, j’en conviens) : vous avez vu ce film merveilleusement bien interprété par Jean Gabin et Simone Signoret LE CHAT ?

Triste constat quand même, que ces vies à moitié vécues.

Mais pourquoi pas ? Si chacun y trouve son compte ?

Seulement, l’être humain est-il fait pour vivre dans la demie mesure, surtout lorsqu’il s’agit de son bonheur ?

Je pose la question.

En tous cas, pour conclure à cette description synthétisée du couple que j’ai voulu volontairement caricaturale avec une pointe d’humour,

Les couples que je connais et qui durent dans le temps, passent à travers les épreuves de la Vie, sont ceux qui :

1/ S’aiment évident, me direz-vous ? Pas tant que çà…

2/ S’acceptent comme ils sont

3/ Surtout, dialoguent lorsque quelque chose peut les séparer !

4/ Et s’ils n’arrivent pas à parler, savent se faire aider

En fait, un couple qui dure est celui qui, consciemment ou inconsciemment, aura compris qu’un COUPLE C’EST TROIS ENTITES

Moi, Je et Nous mais de cela nous reparlerons dans un prochain article.

A bientôt !

Ont participé à cet évènement :

Si cet article vous a plu ou s’il a touché quelques cordes sensibles, n’hésitez pas à le commenter et partager votre vision du couple juste là, en-dessous :

Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi:

  1. Ou sont les hommes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *