Quel Lien entre Paris en Deuil et Solitude mon Amie ?


Je n’aurai jamais pensé qu’à peine un an après avoir écrit « Je suis Charlie… Et si la violence était ailleurs ? » que ce vendredi 13 novembre 2015 marquerait à nouveau la folie meurtrière des hommes !

Mais pourquoi lié le deuil que vit Paris et la France avec la solitude comme amie ?

Je l’ignore. Cela semble aussi contradictoire que cette photo de Alberdi Jack mise sur Facebook que j’ai repris comme « Image à la Une de cet article ». C’est comme si quelqu’un d’autre prenait la plume à ma place et c’est impératif pour moi de le transmettre…

Mon cœur est lourd devant l’horreur d’un attentat, qu’il soit d’ailleurs à Paris ou à l’autre bout du monde.

Ne sommes-nous pas des enfants de la terre ?

Bien sûr, les portes de Paris ne sont pas bien loin et nous prenons mieux conscience de ce que vivent toutes les victimes et les témoins de mort violente !

Il est normal que la France pleure, que nous soyons solidaires les uns des autres mais encore une fois, nous en sommes aussi co-responsables. Si vous vous sentez révolté à cette idée, relisez mon article cité plus haut mais cette conscience me rend plus triste encore car nous n’avons pas encore l’éveil suffisant pour que l’humanité cesse la guerre. Ou devrai-je plutôt dire que pour l’éveil de sa conscience, l’humanité doit en passer par des catastrophes ?

Mais quel rapport entre l’horreur d’un attentat et la solitude en tant qu’amie ? Très honnêtement, au moment où j’écris ces mots, je ne le sais toujours pas.

Ce que je sens intuitivement, profondément, c’est qu’il y un lien entre cet évènement pour lequel je me sens encore abasourdie et ce deuxième volet du carnaval d’articles que j’ai décidé de lancer le mois dernier avec mes amis blogueurs : La solitude Ennemie ou Amie.

Je suis en mode « alpha » et je me fie à ce que je reçois comme un message. Depuis vendredi, j’ai aussi cette chanson de Mireille Mathieu qui tourne dans ma tête et visiblement, je ne suis pas la seule puisque vous êtes plusieurs à l’avoir partagée et à nouveau commentée sur le Net…

Vous êtes en guerre mais devez-vous en être étonné ?

Vous le vivez ce monde complètement perdu où tout craque de partout, où les systèmes ne correspondent plus à ce que vous voulez : retrouver votre HUMANITÉ !

Vous êtes en colère ! Vous refusez de vous sentir « étiquetés » « déshumanisés »… « robotisés ».

Vous grondez contre la pauvreté, vous vous révoltez contre les différences, vous réclamez la paix !

Il suffit de retourner sur les réseaux sociaux pour voir à quel point vous aspirez à la PAIX, combien vous refusez de vous laisser intimider par des hommes-bombes OUI MAIS AUSSI par toute une politique de pouvoir plus destructive que constructive.

Vous le saviez qu’un jour ça pèterait en France comme partout ailleurs…

Vous le savez que d’autres catastrophes naturelles vont se produire puisque vous savez que le réchauffement climatique va bouleverser le monde…

Vous savez qu’il faut changer votre vision et votre attitude.

Vous savez qu’il ne faut rien attendre de vos gouvernements mais que c’est à chacun de vous, prise de conscience individuelle pour faire agir le collectif, qu’il faut faire confiance !

Vous êtes déjà plusieurs à œuvrer dans ce sens. Vous savez qu’il y a des choses magnifiques qui se mettent en place. Vous savez que la faim dans le monde n’existe pas mais est voulue.

D’ailleurs, cela me rappelle cette vidéo de Lény Escudéro prise en 1993Un formidable coup de gueule !

Bien que je ne sois pas d’accord sur sa « honte de laisser un tel monde à ses petits-enfants ». Plus que jamais, il faut cesser de cultiver la peur du lendemain car c’est bel et bien aujourd’hui que nous pouvons agir pour justement changer ce monde et cela n’appartient pas qu’à nos dirigeants.
Continuez d’agir ! Mettez en avant tous les progrès de la science, les dernières technologies au SERVICE DE L’HOMME !
Vous avez tous les capacités à créer le monde que vous rêvez pour vos enfants ! Tout est là, à votre portée.
Il ne suffit pas de le ressentir. Il ne suffit plus de le dire ou de l’écrire. Il est temps d’AGIR !
C’est vrai que cela demande de bouleverser complètement votre façon d’être d’aujourd’hui, d’oser l’inconnu mais rien de ce que vous êtes capables de faire ne vous ai demandé.
Bon nombre d’entre vous ont la conscience de l’enjeu qui se passe à un niveau bien plus grand que votre monde visible. Les textes anciens l’ont imprimé et tous les mouvements de portails énergétiques annoncés sont à l’œuvre depuis déjà plusieurs années de votre vie terrienne.  2015 est certainement ce que certains appellent « la queue du dragon » et donc, l’ouverture à un basculement du niveau de conscience.
Ce qui explique aussi le paroxysme de la violence mais comme toute fin, toute mort, c’est aussi l’ouverture et la naissance.
Réfléchissez-y : chaque mort annonce une naissance.
Alors pourquoi la Solitude comme Amie ? Le lien avec Paris en Deuil se fait jour petit à petit…
Ceux qui subissent des évènements dramatiques, à quelque niveau que ce soit de leur vie doivent en faire le deuil !
Lorsqu’il s’agit de mort « prévisible » comme dans le cas d’une maladie par exemple, la mort peut être sereine comme je l’ai écrit sur le blog de mon amie Eliane Hebert du blog « mon blog anti-cancer ». Pour l’entourage, même si le choc du départ reste… un choc, chacun s’y est plus ou moins préparé et il y a comme une sorte de soulagement à ne plus voir l’autre lutter, espérer, se désespérer, se dégrader, souffrir, partir un peu plus jour après jour.
Lorsqu’il s’agit de mort violente, de quelque façon que ce soit, la première des choses à faire est d’en parler : comment vous avez vécu l’évènement, ce que vous ressentez… décrivez votre colère, vos peurs, vos interrogations… Dans le cadre de catastrophes naturelles ou d’attentats ou d’accidents collectifs, retrouvez des gens qui l’ont vécu pour échanger sur ce qui s’est passé. C’est une façon d’exorciser l’horreur vécue et surtout de la « matérialiser » car vous croyez « rêver » lorsque de tels évènements se produisent. C’est un refus d’une trop dure réalité. Seulement, pour avancer et se reconstruire, il faut être dans la réalité et non dans le déni.
Le choc est aussi violent pour les rescapés et les familles endeuillées : l’absurdité d’un départ dans de telles circonstances. Des interrogations qui restent sans réponse… Tous ces sentiments de colère, de tristesse doivent être exprimés pour quitter le tumulte, le chaos et pour ENTRER DANS UNE SOLITUDE APAISANTE.
Je parle ici de la solitude AMIE, cette grande dame nimbée de lumière qui vient apaiser vos esprits.
Retrouver du calme après la tempête. Se retirer dans un espace sécurisant, apaisant pour finir son deuil, se ressourcer, reprendre des forces comme l’animal blessé qui sort de sa tanière pour s’abreuver au rivage.
Maintenant, je sais le lien entre Paris en Deuil et la Solitude, mon Amie…
La solitude bienfaisante, nécessaire pour que chacun prenne le temps d’une pause. Dans des journées « ordinaires », c’est savourer le temps de lire un bon bouquin, marcher dans la nature. C’est se rendre vivant au travers de la peinture, de la sculpture, du modelage etc., toutes ces activités de créativité qui vide l’esprit pour laisser parler l’âme. C’est un bon bain fleurant vos huiles essentielles préférées au son d’une douce musique.
Certains appellent à la méditation et d’autres se sentent dérangés par ce mot « méditer ».
Quelle image vous vient à l’évocation de ce mot ? 
Est-ce d’être en position du Lotus pendant un certain temps, laisser passer les idées comme les nuages dans le ciel et réciter des mantras ?
Est-ce vous retirer comme l’Ermite à contempler le monde ? Si cela vous convient, si cela ravit votre cœur et votre âme, alors, faites-le, c’est bon pour vous.
Mais si vous ne vous sentez pas dans ce genre de rituel, sachez que méditer est très simplement vous « connecter » à tout ce qui va vous apaiser, vous vider la tête et vous faire respirer plus amplement.
Un tête à tête avec vous-même peut vous faire peur et n’est pas toujours bienvenue. C’est ce qui se passe chez les personnes toujours « en effervescence », à combler les vides, à faire du bruit sur le silence, à toujours vouloir plus, et encore plus, sans jamais rien goûter vraiment…
Pour avoir animer des stages sur le silence je vous témoigne qu’il est certainement un des rendez-vous les plus importants à vous offrir car il vous révèle bien des choses dont vous seriez toujours ignorant et qui vous concernent directement si vous ne le faites jamais.
SE RENCONTRER, SE METTRE EN « SEUL’ITUDE », c’est prendre conscience de toutes les croyances erronées qui ne vous servent plus mais continuent de vous saboter. C’est découvrir que souvent, vous posez les choses à l’envers : par exemple « j’ai tellement peu confiance en moi que je dois toujours en faire plus » me disait un client pas plus tard que ce matin et cela le met dans une insatisfaction permanente alors qu’il lui suffit de poser un acte, de prendre le temps de l’ancrer (donc de se calmer plutôt que de sauter sur tout de suite autre chose à faire), d’en savourer tous les tenants et les aboutissants et surtout le résultat pour acquérir de plus en plus de confiance…
La SEUL’ITUDE, c’est définir ses priorités et savoir comment réagir face à une situation qui vous dérange : comment allez-vous décider de voir ce côté-ci de la situation plutôt que de ce côté-là ? Allez-vous nourrir la partie dérangeante ou nourrir les solutions possibles ?
Ce n’est pas toujours aisé de le faire seul(e) mais en attendant un stage guidé sur ce sujet, vous pouvez déjà appliquer ces quelques conseils :
  • En cas d’évènements violents, des cellules de crise se mettent en place. Il faut y aller !
  • Toujours dans ce cadre particulier de catastrophes, plus tôt vous serez suivi psychologiquement, plus tôt vous serez à même de vous reconstruire

Et dans votre quotidien :

  • Quand vous êtes mal, stoppez tout et INSPIREZ, RESPIREZ profondément jusqu’à ce que votre calme revienne
  • Autorisez-vous à cesser toute activité pendant cinq minutes, un quart d’heure par jour sans avoir d’intention particulière
  • Reliez-vous à la créativité dans une activité de votre choix
  • Videz vos émotions ! Surtout négatives… cessez d’empiler, de ravaler, de taire jusqu’à vous déclencher une « MAL A DIT »
  • Ecoutez sans rien faire d’autre une musique relaxante, douce qui vous soit agréable
  • Allez marcher dans la nature… en silence
  • Méditez etc.
 Soyez dans la simplicité. Ce monde qui se meurt, se repait de complications et de difficultés. Lâchez tout ça.
Demandez-vous ce qui serait simple à vivre pour vous. Ce qui vous ferait « pétiller ». Revenez à ces valeurs auxquelles vous aspirez. Cela, vous pouvez le faire. De cela, vous êtes responsables. Nettoyez vos parts d’ombre pour que la part de lumière soit plus forte et plus éclairante. 
Regardez comme de simples bougies repoussent les ténèbres.

Pour vous, en vos cœurs et en vos âmes, c’est pareil mais vous ne pouvez le faire que dans le silence en étant face à vous-même, dans votre solitude intérieure.

C’est la SOLITUDE AMIE, celle qui vous tend la main lorsque vous avez des bleus à l’âme.

C’est la SOLITUDE AMIE qui, telle une mère, vous berce et vous aime.
  SOYEZ EN PAIX
J’ai hâte de découvrir ce que mes amis blogueurs vous auront concocté sur ce deuxième volet de la Solitude :
Cécile du blog « La sorcière et le médecin » http://la-sorciere-et-le-medecin.com/nature-solitude-reconfort
Nicolas du blog « Une retraite heureuse » http://retraiteheureuse.com/les-bienfaits-de-la-solitude
Catherine du blog « Changer de Vie Aujourd’hui »  http://changerdevieaujourdhui.com/la-solitude-votre-meilleure-amie-creative-podcast/
Hélène du blog « Réussite possible »   http://www.reussitepossible.com/la-solitude-un-bonheur-a-vivre/
Angélique du blog « Vivre de l’immobilier » http://vivre-de-limmobilier.com/la-solitude-votre-alliee/
Dorian du blog « Plateforme bien être » http://www.plateforme-bienetre.fr/comment-sortir-de-la-solitude/
Pierre du blog « Des défis pour changer de vie » http://des-defis-pour-changer-de-vie.com/la-solitude-mon-amie/
N’oubliez pas notre prochain rendez-vous du 20 décembre et en attendant, partager vos impressions dans les commentaires ci-dessous. Merci de votre attention. C’est un article écrit de façon un peu spéciale…

Si cet article vous a plu, vous aimerez aussi:

  1. Avez-vous fait Votre Deuil ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *