Spiritualité et Religions


« Comment la spiritualité influe sur notre connaissance de Soi ?« , voilà la question posée par Tatiana Ecoto dans le cadre de « A la Croisée des Blogs ». C’est un vaste sujet qui mérite de s’attarder sur la définition même qu’on peut donner à la spiritualité. En effet, souvent,

les gens confondent spiritualité et religions, spiritualité et sectes.

Je suis née dans une famille « catholique » et j’ai tout naturellement suivi les cours de catéchisme. Je suis allée à l’église. J’ai fait ma communion solennelle et je me souviens combien j’étais heureuse de chanter ce jour-là, « Dans mon quartier, y’a beaucoup beaucoup… y’a beaucoup de gens, dans mon quartier, y’a beaucoup de gens à aimer… »

  c’est moi !

J’étais entourée de ma famille et habillée de blanc.

ma famille… pas au complet 😉

Tout me semblait parfait. Jusque là, je voyais monsieur le curé et « ma maman catéchise » comme des personnes manifestant leurs enseignements de paix, d’amour, d’entraide etc. puis je suis entrée dans une école de religieuses. Et là, tout a basculé. J’ai vu ces religieuses nous enseigner la prière le matin pour démarrer nos cours et nous manipuler pour nous faire avouer le nom de la bonne copine qui avait fauter… Mon regard a changé et j’ai vu des comportements pas très « catholiques »… j’ai pris conscience que ma grand-mère qui allait à la messe tous les dimanches en profitait pour alimenter tous les petits ragots du village… et de critiquer untel… et de remarquer que celle-là avait encore une robe neuve… et cet autre une nouvelle amie… J’avais 18 ans et je perdais ma Foi. J’en ai longtemps voulu à la mère supérieure, particulièrement virulente et toujours à nous promettre les pires punitions si nous ne faisions pas comme elle le voulait.

Et je me suis posée cette grande question sur l’ENFER et le PARADIS.

C’est horrible, vous ne trouvez pas, d’avoir cette épée de Damoclès au-dessus de chacun de nos actes ? Est-ce là un « Dieu d’AMOUR ?

Et toutes ces guerres de religions (quelque soit la religion d’ailleurs), des guerres de POUVOIR, des guerres provoqués par des idéaux au nom d’un Dieu mais en fait, ne s’agit-il pas des idéaux des hommes à la tête de ces religions. Et ils te parlent de prières, de rédemptions, de pardons tout en alimentant ta peur de l’enfer si tu n’obéis pas ? Est-ce là ce que les textes sacrés enseignent ? Ou est-ce ce que les hommes en font pour assouvir pouvoir et supériorité ?

En France, le mot secte est synonyme de manipulation, de regroupement de personnes autour d’un « chef ». Je vais probablement choquer quelques-uns de mes lecteurs, mais pour moi, chaque religion est une secte. D’ailleurs, n’engendre-t-elle pas ces fanatiques ?

Là où effectivement, il y a lieu de s’inquiéter et qu’il faut des lois pour les condamner, c’est lorsqu’elle détruit la vie d’autrui, lorsqu’elle amène au suicide ou à la déchéance ou l’asservissement d’un être humain. Avez-vous lu comment le Tribunal d’Inquisition torturait pour faire avouer ? Un film qui m’a marquée fortement est celui de « La Religieuse de Monza », de tous les sévices qu’elle a pu subir pour avoir été… violée… sans parler du final où elle est emmurée vivante. Film certes, mais comme souvent, qui prend source dans quelques vérités.

Nous pourrions parler aussi des « sorcières de Salem » et de toutes ces femmes-médecine qui faisaient peur car elles avaient certaines connaissances et l’église les brûlaient !

Ne vous méprenez pas, je ne fais pas ici le procès d’une religion ou d’une autre car il y a HEUREUSEMENT, parmi les assoiffés de pouvoir, de vrais personnes bonnes et aimantes. Les personnes qui ont Foi en une religion y trouvent beaucoup de réconfort et de force lorsqu’elles vivent des épreuves mais serez-vous d’accord si je dis que la religion peut « enfermer » une personne tout aussi sûrement qu’une « secte » ou que toute personne qui va en soumettre une autre ?

Ce « règne » ne peut exister que par la peur provoquée et perdurée au fil des siècles. Bon nombre de nos croyances sont issues de cette prise de pouvoir et vous pouvez être sur(e)s qu’inconsciemment, elles agissent dans vos vies d’où certaines difficultés à vivre vos rêves.

LA SPIRITUALITE, à l’inverse, est une démarche de l’Esprit de chacun d’entre nous visant à comprendre mieux nos mécanismes pour aller toujours vers une amélioration de notre qualité de vie. C’est une prise de conscience de notre appartenance à la Terre, à l’Univers et chacun de nous avons le choix d’y adhérer ou pas. C’est une reliance au monde « subtil » qui fait peur aussi parce que nous ne le voyons pas. Nous le ressentons au niveau de notre intuition, de notre cœur et de « nos tripes ». C’est vrai qu’elle peut malheureusement, comme toute chose en ce bas monde, être utilisée par certaines personnes de pouvoir à des fins sectaires. Mais ce n’est pas son fondement. Elle n’impose pas une idéologie et des règles à suivre, elle propose des pistes possibles d’exploration de Soi pour aller vers un mieux-être. Et chacun est libre d’aller à son rythme et de mettre en place ce qui lui parait bon pour lui. C’est notre libre arbitre.

Quelque soit sa religion, quelque soit la couleur de sa peau, l’Etre Humain se retrouve sans frontières et sans barrières dans la spiritualité car elle est UNIVERSELLE. Malgré nos différences de culture et notre façon de la manifester, la spiritualité nous UNIT au nom d’un seul Dieu (appelez-le « Force de Vie », « le tout »… peu importe le nom que vous lui donnez) mais nous parlons bien ici d’AMOUR INCONDITIONNEL.

Ce qui nous demande à chacun un gros travail personnel, je vous le concède mais c’est ce vers quoi nous aspirons.

Dans cette démarche personnelle à VOTRE rencontre, si vous avez besoin d’aide, votre thérapeute ou coach doit toujours vous donner au moins deux pistes possibles à explorer et c’est VOUS et VOUS seul(e) qui devez choisir laquelle vous parait faisable à l’instant T au vu de vos capacités du moment. 

J’ai trouvé un article tout à fait intéressant sur les 7 différences entre la religion et la spiritualité que j’ai envie de partager avec vous.

Pour moi, la spiritualité réside en SA SIMPLICITE à « communier » avec la nature visible et… invisible. D’ailleurs, nous sommes, sur le plan calendaire, en année 8 et l’énergie de ce nombre appelle au « mariage » du plan matériel et du plan spirituel, rejeter l’un ou l’aurait serait une erreur. Vous pouvez revoir mon article à ce sujet en cliquant ici.

La simplicité se vit en l’instant présent, en conscience, car c’est là, et là seulement, que vous avez la capacité de changer l’énergie dans laquelle vous êtes si vous ne vous sentez pas bien.

Comme moi, vous avez du remarquer combien vous « gambergez » dès lors que vous pensez à hier (ce que vous auriez du faire, ce que vous n’avez pas su faire, et vous tournicotez dans vos pensées sans pour autant aboutir à quoi que ce soit).

Vous avez du remarquer que vous projetez dans l’avenir pour décider de vos objectifs à atteindre, c’est très bien mais si vous restez dans tout ce que vous ferez lorsque vous y serez SANS REVENIR dans l’instant présent, dites-moi à quel moment vous poserez les actes nécessaires pour leurs réalisations ?

A cet instant précis où je vais terminer mon article, j’ai l’image d’AMMA qui m’arrive.

La connaissez-vous ? Avez-vous reçu son Darshan ? 

J’ai eu ce bonheur et… comment vous le dire ? Dans son étreinte, je me suis sentie traversée par l’amour inconditionnel. Si vous avez un beau cadeau à vous faire, je crois que ce moment-là est à vivre, que vous soyez sceptique ou pas. Cela n’a aucune importance. D’ailleurs, la spiritualité, c’est çà aussi : même si vous n’y croyez pas, vous la vivez dès lors que « vous êtes ».

Etes-vous d’accord si je dis : la spiritualité c’est ETRE et ETRE c’est ici et maintenant dans le cœur, en respect de Soi, des Autres et de l’Univers ?

Je vous laisse la « plume » maintenant ! A vos commentaires et je vous souhaite un très bel « instant présent » accompagné de tous les bienfaits de la Terre pour vous qui m’avez suivi jusqu’ici. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *