Le Stress de la Rentrée


Le stress de la rentrée ! Il arrive d’un coup car même si nous voyons l’été s’écouler et les jours s’assombrir plus vite… nous profitons au maximum des derniers jours de farniente et ne sommes pas vraiment dans l’énergie de parler de la rentrée.

Faites-vous partie des personnes qui « prévoient » la rentrée ? C’est à dire ces parents qui rentrent une semaine avant la rentrée des classes pour réapprendre à leurs enfants le rythme imposé par les horaires d’école. Reprendre l’habitude du « métro, boulot, dodo » avec des repas à heures plus régulières, se coucher plus tôt, supprimer les « grasses mat’ » et éviter de courir pour préparer les fournitures scolaires… ou la reprise de votre job.

Ou profitez-vous jusqu’au dernier jour (ou avant dernier) du lieu de vos vacances pour rentrer dans les embouteillages et courir, à peine arrivés, pour tout mettre en place ?

Dans le premier cas, vous garderez le bénéfice de vos vacances pendant environ 2 à 3 semaines mais dans le deuxième cas, vous déstabiliserez de suite votre corps et perdrez en 24/48h tout le bonus acquis.

Environ 12 millions d’élèves, de la primaire au lycée, sont concernés par la rentrée de ce mois de septembre 2016. C’est bien connu, même si vous n’avez pas d’enfants, toute la France est rythmée par les vacances scolaires et vit au ralenti pendant les mois d’été. Le grand rush, c’est la rentrée de Septembre !

Même si vous travaillez pendant juillet et août, l’ambiance est différente, la « langueur » des journées ensoleillées invite à plus de lâcher prise, à prolonger les soirées plus tard, à l’heure où il commence à faire bon. Vous êtes moins « à cheval » sur les horaires qui se décalent selon vos envies, vous troquez volontiers les petites tenues simples à porter contre « le costume de rigueur » etc.

Et tout cela vous ressource ! C’est merveilleux. Vous refaites le plein d’énergie. Vous profitez des enfants, de la famille, des amis. Vous découvrez des univers différents. Vous êtes plus détendus, à l’écoute de vos besoins et de ceux de votre entourage. C’est même l’occasion pour les couples en difficulté de se redécouvrir… Votre quotidien est plus léger et une certaine forme d’insouciance s’installe. Vous prenez le temps de vivre !

Le challenge est d’entretenir tout ce bien être !

Et ce n’est pas chose aisée puisque vous allez devoir « courir » à nouveau pour accomplir vos tâches professionnelles et personnelles avec, pour ceux qui ont des enfants, la fonction de parents.

C’est le moment de tirer des leçons de l’année passée pour ne pas refaire les mêmes erreurs !

Garder forme et santé, cela commence dans l’assiette avec la qualité des aliments achetés, le rythme des repas et le respect d’être le plus souvent possible à table en famille.

Mieux vaut de vous lever vingt minutes plus tôt et d’être ensemble autour de la table du petit déjeuner en vous souhaitant une belle journée que de « coller » les gamins dans un coin en les houspillant de se dépêcher et d’être debout devant un comptoir de cuisine à avaler vite fait un café noir en faisant autre chose ! Le bénéfice retiré à démarrer le plus possible dans la « zénitude » sera ressenti tout au long de la journée.

C’est aussi de rythmer son sommeil même si cela demande la volonté, au départ, de se coucher à des heures assez régulières : c’est clair, vous ne serez pas opérationnel(le) si vous vous couchez à 2h du matin pour vous lever à 6 ou 7 ! Et ne prenez pas comme excuse le fait de « mal dormir »… parce que plus vous serez dans cette croyance, moins vous dormirez. Imposer une nouvelle attitude à votre corps lui demande de s’adapter et il a besoin de temps mais, vous verrez, ce sera payant si vous persistez. Vous pouvez revoir mon article sur « Vaincre ses nuits sans sommeil ».

Pour la forme, inscrivez-vous (enfin !) dans cette salle de gym que vous vous promettez de fréquenter tous les ans sans jamais le faire… faites du jogging, de la marche en solo ou en famille… prenez des cours de danse, allez à la piscine au moins une fois par semaine. Bref, bougez votre corps et faites-le respirer ! D’ailleurs vous n’en serez que plus performant(e) sur les pistes de ski au printemps

Pendant les vacances, vous vous êtes faits plaisir. Instaurez des plaisirs dans votre quotidien : aller au ciné, profitez d’un bon restaurant, faites des jeux de société entre amis etc. Ce n’est pas parce que vous retournez au boulot que les plaisirs sont interdits !

Même moi qui travaille avec plaisir, vous l’aurez remarqué, je me suis fait un grand break cet été et vous allez voir tout ce que j’ai mis en place depuis une semaine et demie ! 

Rythmer ces journées différemment, faire « autre chose » que ce qui vous anime tout au long de l’année vous habitue à garder une attitude d’ouverture. Lever « le nez du guidon » élargit l’horizon et ouvre à de nouveaux possibles.

L’été, nous ouvrons portes et fenêtres bien volontiers… nous vivons plus dehors… et bien, c’est pareil pour votre « maison interne », elle a besoin de respirer et d’ouvrir ses fenêtres.

Vous le faites à chaque fois que vous vous sentez bien, que vous éprouvez du plaisir, alors allez-y entretenez les petits plaisirs faciles à mettre en place ! Vous récupérerez de l’énergie et améliorerez votre santé aussi bien physique que psychique.

Ne cherchez pas à avoir les mêmes plaisirs qu’en vacances, ce serait une erreur car vous n’êtes plus dans le même état d’esprit et vous avez un rythme différent mais trouvez d’autres plaisirs qui s’accommodent bien avec votre travail et l’école des enfants.

La saison automnale s’approche et vous avez déjà remarqué combien le soir tombe plus vite… cette amorce du changement de saison apporte une certaine anxiété (le froid, le sombre, l’hiver…) qui s’ajoute à une peur bien naturelle de la rentrée dont on n’a pas forcément conscience : celle de l’inconnu.

« QUE NOUS RÉSERVE CETTE ANNÉE ? »

Pour vivre cette nouvelle année en confiance, prenez du temps pour vous !

Chacun(e) doit trouver ce qui va lui apporter un sentiment de bien être profond comme passer une après-midi à se faire chouchouter chez l’esthéticienne, à se faire masser, à méditer, à « rêvasser » au bord d’un lac, en pleine nature… faire du théâtre, chanter… DESSINER et je ne peux que vous inviter à découvrir le blog de mon amie Renata à ce sujet. Elle a l’art d’enseigner simplement et de façon très ludique combien le dessin peut vous accompagner partout, vous libérer la tête et ravir votre créativité.

C’est toucher votre ÊTRE au plus profond, faire du bien à votre ÂME ! Et n’allez pas vous triturer les méninges, votre âme est simple ! Elle est heureuse dès lors que vous voulez bien lui accorder du temps de VOUS A VOUS.

Tous ces instants de grâce où vous voudriez que le temps s’arrête sont des communications directes avec votre âme alors, ne vous en privez pas ! Vous serez X fois plus performant(e) dans tout ce que vous entreprendrez après !

Et puis apprenez à déléguer, à organiser votre emploi du temps tout en gardant la souplesse de pouvoir le modifier car rien, en ce bas monde, reste figé.

Donc, inutile de perdre du temps à tracer des lignes… des plages horaires… et vous sentir contrarié(e) dès « qu’un bâton » se met en travers de votre si bel emploi du temps ! Faites-le en étant conscient(e) qu’il changera parce que des bâtons, il y en aura et plus vous l’accepterez, plus les solutions arriveront d’elles-mêmes… Plus vous serez « contre », plus votre horizon se bouchera et vous perdrez toute votre énergie ! Est-ce clair ?  

Revoyez mon article sur « comment bien s’organiser pour la rentrée »

Déléguer, c’est trouver des solutions qui vous permettent d’alléger certaines tâches quotidiennes comme:

  • vous faire livrer vos courses ou aller au Drive plutôt que de perdre un temps fou à l’intérieur du magasin, là où, en plus, vous serez tenté par quantités de choses inutiles… et où vous aurez à faire la queue surtout si vous ne pouvez y aller que le samedi ce qui est source de stress.
  • C’est avoir une personne qui vous repasse votre linge ou fait le ménage à fond au moins une fois tous les 15jours si une fois par semaine c’est trop pour votre budget.
  • C’est donner les enfants aux grands-parents sur un WE pour vous retrouver en amoureux.

Et puis, cessez de grogner ! Cultivez l’art d’être heureux, heureuse de ce que vous avez plutôt que toujours vous plaindre de ce que vous n’avez pas !

Si regarder les infos à la télé vous déprime, racontez votre journée à votre femme, à vos enfants et demandez-leur d’en faire autant, faites une soirée « jeux de société », allez faire une balade dans le quartier avant de vous coucher… Soyez plus attentifs à vos proches qu’à ce qui se passe dans le monde parce que c’est par là que commence le changement. Sur le monde, il vous est plus difficile d’agir que sur vous-même. 

Soyez heureux, heureuse à la rentrée de retrouver vos collègues même ceux que vous trouvez chiants (d’ailleurs, pourquoi sont-ils chiants ? Si cela vous atteint, c’est qu’ils vous servent de miroir… si non, le fait qu’ils soient chiants vous laissera indifférent(e))

Le plaisir de retrouver les copains et se raconter les vacances autour d’un bon verre de vin est une autre façon de prolonger le bien être estival ! Au lieu de faire le barbecue le soir, profitez du dimanche midi et des saveurs de l’automne pour une journée « farniente »

Votre conjoint(e) vous engueule ou « pète un câble » ? Laissez-le (ou la) mariner dans son jus et plutôt que de monter « aux créneaux », sortez prendre l’air… faites une activité qui vous plait… emmener les enfants se promener… au moins, au lieu d’être deux à faire la gueule au point de mettre une ambiance « à couper au couteau », un seul la fera : c’est le plus sûr moyen de dégoupiller la bombe. Il sera toujours temps, si c’est nécessaire, de mettre les choses au point dans le calme… plus tard, quand l’orage sera passé.

Et si vous avez l’impression que c’est toujours vous qui faites les efforts, soyez-en très heureux(se), c’est vous le(la) plus intelligent(e) ! hahaha

Puis surtout, surtout, arrêter de vous dire que vous êtes surchargé(e), que vous n’avez pas le temps de tout faire !

Avez-vous conscience qu’à chaque fois que vous le dites, vous l’ancrez un peu plus dans votre réalité ?

Prenez conscience qu’à chaque fois que vous avez quelque chose d’essentiel à faire, vous TROUVEZ le temps de le faire,

qu’à chaque fois que vous avez une urgence, vous DÉGAGEZ du temps pour la régler…

Alors arrêtez de vous donner cette « fausse bonne excuse de ne pas faire » !

Lorsque je travaille cette notion du temps avec les personnes que j’accompagne, il ressort très souvent que cette excuse du temps est un moyen d’exister aux yeux des autres… de ses collègues ou de son entourage proche.

Le message « non exprimé » pourrait ressembler à cela :

– tu comprends, je ne peux pas faire, je manque de temps et la personne va se justifier en énumérant les nombreuses tâches qui lui incombent… ce qui lui donne de l’importance

ou alors, le message pourrait être :

– tu ne te rends pas compte des heures que j’ai à passer pour faire… ce qui permet à la personne de se sentir, là aussi, importante

Le temps n’a rien à avoir avec ce qui se passe en réalité : il s’agit d’un manque de confiance, d’un besoin de reconnaissance ou d’un désamour envers elle-même lorsqu’elle dit manquer de temps pour se faire du bien (prendre du temps pour elle).

Travaillez là-dessus plutôt que maugréer après le temps !

Vous trouvez que malgré tous ces conseils, votre vie est trop stressante, trop terne ? Alors, il est urgent de vous faire coacher !

Votre travail n’est pas épanouissant ? Envisagez une reconversion professionnelle et là aussi, faites-vous aider

Vous aimeriez vivre de votre passion, allez faire un tour sur ma nouvelle page

Vous voulez garder la bonne humeur des vacances ? Programmez dès maintenant les prochaines !

Mettez en place des activités qui vous font du bien et maintiennent votre Joie de vivre. Elles vous permettront de mieux gérer toutes celles qui viendront vous contrarier ou vous blesser.

Transmettez à vos enfants, aux enfants de votre entourage de la sérénité et du plaisir à retrouver un quotidien fait de plus de contraintes… Eux aussi sont stressés de reprendre l’école, alors prenez soin d’entretenir votre bien-être pour leur donner un environnement calme et épanouissant.

Rappelez-vous que votre état d’ÊTRE se répand autour de vous et gardez votre vie en technicolor !

Si cet article vous a plu, merci de partager vos expériences de la rentrée dans les commentaires ci-dessous, à bientôt !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *